Apollon

De Esopedia.

Apollon, du grec. Aussi appelé Phoebus (ou Phébus), le pure, le brillant. Fils de Zeus et de Latone, la région polaire ou la nuit, et frère jumeau d'Artémis (Diane). Sa naissance montre l'émanation de la Lumière à partir des Ténèbres. Un des dieux les plus populaires de la Mythologie grecque. Il est premièrement le Dieu de la Lumière, et aussi associé au Soleil, donc un donneur de Vie, de Lumière et de Sagesse à la Terre et à l'Humanité. Apollon et Artémis sont le Soleil Mystique et la Lune dans son aspect hautement occulte (voir La Doctrine Secrète, II, p.771). Apollon s'élève pour l'ordre, la justice, la loi, et la purification par la punition. Son attribut de "punisseur" du Mal est symbolisé par son arc, avec lequel, enfant, il punit Python. Il est la divinité qui saisit le Mal ; le guériseur, père d'Esculape (Asclépios) et qui est souvent identifié à lui ; et le Dieu de la divination, associé spécialement à l'Oracle de Delphes. L'autre assise principale de son culte se trouvait à Delos, son lieu de naissance.

Il était aussi le patron du Chant et de la Musique, des nouvelles fondations civiques, et le protecteur des cultures et des récoltes. Sa lyre est l'Héptacorde sacrée ou Septénaire, perçu comme la septuple manifestation du Logos de l'Univers et de l'Homme ; il est aussi le Soleil avec ses sept planètes (sacrées). Il répond d'une certaine façon aux Indra et Karttikeya hindous et, d'une autre façon, à l'Archange chrétien Michaël ; Janus était le dieu romain de la Lumière.


(source : "Encyclopedic Theosophical Glossary", traduction d'Esopedia)




Apollyon, du grec. Le destructeur ; dérivé du même verbe qu'Apollon, le terme recouvre l'idée que toute croissance ici-bas est animée par une énergie équivalente de destruction ou dissipation, qui aide à une nouvelle croissance. Terme significativement mystique aux origines, il devint à l'époque Chrétienne un des trois alias de Satan. Le monothéïsme ecclésiastique réclama que certains aspects des pouvoirs créateurs bénéfiques devaient être éliminés du "Paradis" et relégués aux forces de l'Abîme.


(source : "Encyclopedic Theosophical Glossary", traduction d'Esopedia)

Voir aussi

Outils personnels
Création nouvel article