I.H.S.

De Esopedia.

I.H.S.. Cette triade d'initiales représente le in hoc signo de la prétendue vision de Constantin, dont personne ne savait rien à l'exception d'Eusèbe qui en était l'auteur. On interprète I.H.S. par Jesus Hominum Salvator et In hoc signo. Il est cependant bien connu que le grec ΙΗΣ était un des plus anciens noms de Bacchus. Comme Jésus ne fut jamais identifié à Jehovah, mais à son propre "Père" (comme nous le sommes tous), et était plutôt venu pour détruire le culte de Jehovah que pour le renforcer, comme l'ont bien affirmé les Rose-Croix, le plan d'Eusèbe est fort transparent. In hoc signo vinces, ou le Labarum P/T (le tau et le resh) est un très vieux signum, placé sur le front de ceux qui venaient d'être initiés. Kenealy le traduit comme voulant dire "celui qui est initié au secret naronique, ou le 600, sera vainqueur" ; mais c'est tout bonnement "par ce signe tu as vaincu", c'est-à-dire, par la lumière de l'initiationLux. (Voir "Néophyte" et "Naros").

(source : "Glossaire Théosophique" d'Héléna Blavatsky)

Récupérée de « http://esopedia.urobore.net/I.H.S. »
Outils personnels
Création nouvel article