Bacchus

De Esopedia.

Bacchus, du grec. Exotériquement et superficiellement le dieu du vin et de la vendange, ainsi que de la licence et de la joie ; mais la signification ésotérique de cette personnification est plus abstruse et philosophique.

C'est l'Osiris d'Egypte, et sa vie et sa signification appartiennent au même groupe que les autres divinités solaires, toutes "porteuses de péchés", tuées et ressuscitées, par exemple comme Dionysos ou Atys de Phrygie (Adonis ou le Tammouz syrien), comme Ausonius, Balder (V.), etc..., etc...

Toutes furent mises à mort, pleurées, et rappelées à la vie. Les réjouissances pour Atys prenaient place aux Hilaria, aux "Pâques" païennes, le 15 mars. Ausonius, une forme de Bacchus, était massacré à l'équinoxe de printemps, le 21 mars et se relevait en trois jours. "Tammouz, le double d'Adonis et d'Atys, était pleuré par les femmes au "bosquet" de son nom au-dessus de Bethlehem, là où l'enfant Jésus pleura", écrit St. Jérôme.

Bacchus est assassiné et sa mère ramasse les fragments de son corps déchiqueté tout comme Isis le fait pour ceux d'Osiris, et ainsi de suite. Dionysos Iacchos, déchiré en lambeaux par les Titans, Osiris, Krishna, tous descendent dans l'Hadès et en reviennent. Astronomiquement tous représentent le Soleil ; psychiquement ils sont tous des emblèmes de l' "Ame" (l'Ego dans sa réincarnation) ; spirituellement ils sont tous les innocents boucs émissaires rachetant les péchés des mortels, leurs propres enveloppes terrestres et en vérité l'image poétisée de l'Homme Divin, la forme de limon animée par son Dieu.

(source : "Glossaire Théosophique" d'Héléna Blavatsky)

Outils personnels
Création nouvel article