Lumière

De Esopedia.

Version du 10 septembre 2011 à 20:59 par Urobore (discuter | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Pour les articles partageant le même nom, voir la page Lumière (homonymie) Disambig.png

Lumière.

Sommaire

Définitions

La clé de cette technique[1] se trouve dans les mots : Dans cette Lumière, nous verrons la LUMIERE. Ces mots apparemment symboliques et abstraits peuvent être paraphrasés : Lorsque le disciple a trouvé le centre lumineux en lui-même et qu'il peut marcher dans la lumière rayonnante de ce centre, il se trouve alors dans une situation (ou dans un état de conscience, si vous préférez) où il devient conscient de la lumière qui se trouve dans toutes les formes et tous les atomes. Le monde intérieur de la réalité lui devient visible comme une substance lumineuse, chose différente de la Réalité, révélée par l'intuition. Il peut alors coopérer au Plan d'une manière efficace, car le monde du sens psychique devient pour lui un monde réel et il sait ce qu'il faut faire pour dissiper le mirage. Ce processus consistant à apporter la lumière dans les endroits obscurs se divise en trois parties :

1. Le stade où le débutant et l'aspirant s'efforcent d'éliminer le mirage de leur propre vie en utilisant la lumière du mental. La lumière de la connaissance est l'agent de dissipation le plus important dans les premiers stades de ce travail ; elle élimine effectivement les divers mirages qui voilent la vérité aux yeux de l'aspirant.

2. Le stade où l'aspirant et le disciple travaillent avec la lumière de l'âme. C'est la lumière de la sagesse qui est le résultat d'une longue expérience ; elle jaillit en se mêlant à la lumière de la connaissance.

3. Le stade où le disciple et l'initié travaillent avec la lumière de l'intuition. En vertu de la fusion de la lumière de la connaissance (lumière de la personnalité) et de la lumière de la sagesse (lumière de l'âme) la Lumière est perçue et connue. Cette lumière fait disparaître les lumières moindres du fait du pur rayonnement de son pouvoir.

Par conséquent, vous avez la lumière de la connaissance, la lumière de la sagesse et la lumière de l'intuition qui sont trois stades déterminés, ou aspects, de l'Unique Lumière et correspondent au Soleil physique, au coeur du Soleil et au Soleil Spirituel central. Vous avez dans cette dernière phrase, la clé du rapport entre, l'homme et le Logos.

(source : "Le Mirage, Problème Mondial" d'Alice Bailey, pp.191-192)


Déclinaisons

Toute vraie activité ésotérique produit lumière et illumination ; elle engendre, pour la lumière de la substance héritée, une intensification et une qualification par la lumière supérieure de l'âme qui, dans le cas de l'humanité, fonctionne consciemment.

(source : "Education dans le Nouvel Age" d'Alice Bailey, p.68)



La "lumière de l'amour" qui émane du Coeur de Dieu (et, du point de vue du système solaire, du Coeur du Soleil) supplante la lumière qui jusqu'ici avait illuminé sa voie. A ce point de révélation (toujours en termes symboliques), il comprend pour la première fois une "relation illuminée" triple : un triangle composé de la lumière de la Triade spirituelle, d'une lumière qui s'échappe à flots du "Coeur du Soleil" et d'une lumière brûlant régulièrement, qui flamboie à partir du plan physique cosmique. Lorsqu'il a pénétré dans les stades les plus élevés du Sentier de l'Initiation, il s'est avancé dans une lumière qui lui a été révélée par l'emploi de la triple lumière de sa personnalité et de la triple lumière de son âme qui (lorsqu'elles ont fusionné) représentent deux grandes lumières. Lorsqu'il avance à nouveau, il unit la triple lumière de la Triade spirituelle à ces lumières ; l'union de toutes ces lumières révèle une lumière et des lumières qui sont extra-planétaires.

L'explication ci-dessus est profondément instructive et symbolique, et ne peut être saisie correctement que si la prémisse de base est comprise, à savoir "la lumière est substance" et "la substance est énergie". J'ai tenté ici de réduire en mots que vous puissiez comprendre quelques pages des Règles pour les Disciples, dont l'accès est accordé quand l'initié poursuit sa Voie et en arrive au stade critique où il "reconnaît la révélation". Je vous demande de réfléchir soigneusement à ces trois mots, car ils impliquent la perception de certaines vérités qu'il est facile d'oublier.

(source : "L'Etat de Disciple dans le Nouvel Age II" d'Alice Bailey, p.437)



Les idées sont simplement des canaux pour des énergies divines, nouvelles et désirées ; les idéaux sont ces idées transformées ou réduites à l'état de formes-pensées, et présentées ainsi au public. Télépathiquement, les idées deviennent des idéaux, ce qui est une autre manière d'exprimer l'ancienne loi, "l'énergie suit la pensée". Le travail du réseau de lumière et de bonne volonté, focalisé sur le plan mental, est d'utiliser cette connaissance afin d'influencer la conscience publique. Ce sont des points qui devraient être simplifiés et enseignés progressivement dans le langage le plus clair, à tous les membres des Triangles.

(source : "L'Etat de Disciple dans le Nouvel Age II" d'Alice Bailey, p.171)



De même que l'individu doit passer par le stade où toute couleur disparaît de la vie, lorsqu'il se dégage du mirage conditionnant le plan astral, de même les groupes se préparant à l'initiation doivent passer par le même processus dévastateur. Le mirage disparaît et, pour la première fois, le groupe (comme c'est le cas pour l'individu) marche dans la lumière. Lorsqu'il en est ainsi, ses membres apprennent, dans l'union, que lumière et substance sont des termes synonymes (ainsi que l'énonce clairement la science moderne) ; la vraie nature de la substance, en tant que champ ou moyen d'activité, devient claire pour les membres initiés du groupe. H.P.B. y fait allusion lorsqu'il dit que le vrai occultiste travaille entièrement dans le domaine des forces et des énergies.

(source : "Traité sur les Sept Rayons - Les Rayons et les Initiations" d'Alice Bailey, p.174)




Lorsque les aspirants ont accompli des progrès dans le contact avec l'âme, ils ont fait un des premiers pas importants vers la compréhension de la lumière et son utilisation. Ils doivent donc être attentifs à ne pas confondre la lumière qu'ils peuvent projeter sur la vie, les circonstances, les événements et leur milieu, avec l'intuition. La lumière qui nous occupe ici s'exprime dans les trois mondes ; elle révèle les formes, leurs réactions et leurs effets, leur mirage et leur attraction, leur pouvoir de tromper et d'emprisonner la conscience. Cette lumière est la lumière de l'âme qui illumine le mental et amène la révélation du monde des formes dans lequel la vie est immergée.

L'intuition ne concerne rien qui appartienne aux trois mondes de l'expérience humaine, mais seulement les perceptions de la Triade Spirituelle et le monde des idées. L'intuition est au monde de la signification ce que le mental est aux trois mondes de l'expérience.

(source : "Le Mirage, Problème Mondial" d'Alice Bailey, p.194)




Toute connaissance est une forme de lumière, car elle projette la lumière dans les zones de conscience qui avaient été jusqu'à présent inconscientes. Toute sagesse est une forme de lumière, car elle nous révèle le monde de l'intention qui se trouve derrière la forme extérieure. Toute compréhension est une évocation de lumière, car elle nous détermine à devenir informés, ou conscients, des causes qui produisent les formes extérieures qui nous entourent (y compris notre propre forme) et qui conditionnent le monde des significations dont elles sont l'expression.

(source : "Traité sur les Sept Rayons - Psychologie Esotérique II" d'Alice Bailey, p.167)




Une intensification de la lumière va en se poursuivant continuellement, cette intensification débuta à peu près au moment où l'homme découvrit l'usage de l'électricité, et cette découverte est le résultat de cet accroissement. L'électrification de la planète, par l'usage largement répandu de l'électricité est l'un des faits qui marquent l'inauguration de l'âge nouveau, et qui apportera son aide à la révélation de la présence de l'âme. Il ne faudra plus longtemps pour l'intensification de la lumière, devenant si grande qu'elle apportera une assistance matérielle au déchirement du voile qui sépare le plan astral du plan physique ; le réseau séparateur éthérique sera aussi prochainement dissipé, et ceci permettra un influx plus rapide du troisième aspect de la lumière. La lumière du plan astral (une radiance semblable à celle des étoiles) et la lumière de la planète elle-même seront ainsi plus intimement mélangées, et les résultats sur l'humanité, ainsi que les autres trois règnes de la nature seront extrêmement importants.

Par exemple, l'effet sera remarquable sur l'œil humain, et de sporadique qu'elle est actuellement, la vision éthérique deviendra courante et universelle. Il nous deviendra possible de voir les couleurs dans les gammes infrarouge et ultraviolette du spectre, et nous verrons ce qui nous est actuellement caché. Toutes ces découvertes détruiront peu à peu l'assise des matérialistes et ouvriront la voie, d'abord à l'admission de l'âme comme hypothèse valable, et ensuite à la démonstration de son existence. Tout ce qui nous est donc nécessaire c'est plus de lumière dans le sens ésotérique, pour voir l'âme. Cette lumière nous sera bientôt dispensée et nous comprendrons alors le sens de ces mots : "et dans Ta lumière, nous verrons la lumière."

Cette intensification de la lumière se poursuivra jusqu'en 2025, époque à laquelle succédera un cycle de stabilité relative, c'est-à-dire d'éclat constant, sans grand accroissement. Au cours du second décan du Verseau, les trois aspects seront de nouveau fortifiés par l'accroissement de lumière du quatrième aspect, cette lumière qui émane du domaine de l'âme et nous atteint par la "chitta" ou substance mentale universelle. Celle-ci inondera le monde. Vers cette époque, l'âme sera reconnue comme un fait, et en conséquence de cette reconnaissance, notre civilisation entière subira une modification telle, que nous ne pouvons même pas en deviner l'aspect.

(source : "Traité sur les Sept Rayons - Psychologie Esotérique I" d'Alice Bailey, pp.102-103)


La Lumière Centrale

La Lumière Centrale que nous nommons DIEU, l'unique Rayon de la Divinité, se manifeste d'abord comme Triplicité, puis comme Septénaire. Le Dieu unique se manifeste par Dieu le Père, Dieu le Fils, et Dieu le Saint-Esprit, et ceux-ci sont de nouveau reflétés par les Sept Esprits devant le trône ou les Sept Logoï Planétaires. Les étudiants en occultisme, non chrétiens d'origine, appellent quelquefois ces Etres : Le Rayon Unique, se manifestant par les trois Rayons majeurs et les quatre Rayons mineurs, formant ainsi un divin Septénaire.

(source : "Initiation Humaine et Solaire" d'Alice Bailey, pp.16-17)


Illumination


La nature de l'âme est lumière et cette lumière est la grande révélatrice. Le yogi, par la pratique continue de la méditation, a atteint un point où il peut, à volonté, tourner dans n'importe quelle direction la lumière qui irradie de son être même, et éclairer ainsi n'importe quel sujet. Rien ne peut donc lui être caché et toute connaissance est à sa disposition. Ce pouvoir est en conséquence décrit comme :


1. Illumination de la perception. La lumière de l'âme ruisselle, et l'homme sur le plan physique est par là mis à même de percevoir, dans sa conscience cérébrale, ce qui lui était auparavant obscur et caché. Le processus peut être décrit, en termes concis, comme suit :
a. Méditation.
b. Centralisation dans l'âme, ou conscience égoïque.
c. Contemplation, ou projection de la lumière de l'âme sur ce qui doit être connu ou investigué.
d. Epanchement subséquent de la connaissance acquise, en un "torrent d'illumination", dans le cerveau et par la voie du sutratma, fil de l'âme, corde d'argent, ou chaînon magnétique. Ce fil passe à travers le mental et l'illumine. Les pensées engendrées au cours de la réaction automatique de la chitta (ou substance mentale) à la connaissance transmise, sont alors imprimées sur le cerveau ; et l'homme, dans sa conscience physique, est instruit de ce que l'âme connaît. Il devient illuminé.


Ce processus devenant plus fréquent et s'affermissant, un changement a lieu dans l'homme physique. Il devient de plus en plus synchronisé avec l'âme. Au cours de la transmission, l'élément temps est relégué à l'arrière-plan et l'illumination du champ de connaissance par la lumière de l'âme, ainsi que l'illumination du cerveau physique, deviennent un événement instantané.

La lumière dans la tête s'accroît dans la même mesure et le troisième oeil se développe et fonctionne. Un "oeil" correspondant se développe sur les plans astral et mental ; l'égo ou âme peut ainsi illuminer l'ensemble des trois plans dans les trois mondes, au même titre que le royaume de l'âme.


2. Lucidité de la conscience. L'homme devient lucide et possède une claire vision. Il est conscient d'un pouvoir croissant en lui, qui lui permettra de traduire et de résoudre non seulement tous les problèmes, mais encore de "parler lucidement", devenant ainsi l'une des forces instructrices du monde. Toute connaissance consciemment acquise par l'illumination de soi, doit être partagée et clairement transmise à autrui. C'est là le corollaire de l'illumination.


3. Le rayonnement lumineux de la vision pénétrante. Ceci présente le sujet sous un angle nouveau et des plus importants. C'est la définition de la capacité de "voir à l'intérieur" d'une forme, d'atteindre à la réalité subjective qui a fait ce qu'elle est, l'enveloppe objective. Cette vision pénétrante est plus que de la compréhension, de la sympathie ou de l'entendement ; ceux-ci n'en sont que les effets. Elle est la capacité de passer au travers de toutes les formes et d'atteindre ce qu'elles voilent ; car cette réalité est identique à la réalité qui est en nous.


4. L'illumination de l'intellect. A moins que le mental, ou intellect, puisse saisir et transmettre ce que l'âme sait, les mystères restent inexpliqués pour le cerveau physique et, de la connaissance que possède l'âme, il ne reste rien de plus qu'une vision magnifique et inaccessible. Mais lorsque l'intellect est illuminé, il peut transmettre au cerveau, et imprimer sur lui, les choses cachées que seuls connaissent les fils de Dieu sur leur propre plan. D'où la nécessité du Raja Yoga, ou science de l'union par la maîtrise et le développement du mental.


(source : "La Lumière de l'Ame" d'Alice Bailey, pp.252-255)


Voir aussi

Notes et références

  1. NDE : Le Tibétain fait référence à la technique développée dans l'ouvrage La Lumière de l'Ame
Outils personnels
Création nouvel article