Langage des Mystères

De Esopedia.

Pour les articles partageant le même nom, voir la page Mystères (homonymie) Disambig.png

Langage des Mystères. Le jargon sacerdotal secret employé par les prêtres initiés, et utilisé exclusivement lorsqu'ils discutaient des choses sacrées. Chaque nation possédait sa propre langue des "mystères", inconnue sauf de ceux qui étaient admis aux Mystères.

(source : "Glossaire Théosophique" d'Héléna Blavatsky)




Le Langage des Mystères (leçon 87)


« Une des règles de l'initiation à un haut degré de la Grande Loge contient les paragraphes suivants :

"Ceci est un secret qui donne la mort ; laisse ta bouche close de peur que tu ne le révèles au vulgaire ; comprime ton cerveau de peur que quelque chose ne s'en échappe et ne tombe à l'extérieur."

Une autre exhortation est ajoutée à la première :

"Ouvre grand ta main que les gouttes de sang de tes veines ouvertes puissent tomber du bout de tes doigts pour donner la vie aux décédés. Ouvre ton coeur que son temple le plus profond puisse se refléter sur l'écran du monde par les rayons du Soleil Central, afin que l'homme puisse savoir qu'il existe une parole plus élevée que les mots."

Depuis que l'homme sans mental a été éclipsé par les Fils de Lumière, et que le Manas Supérieur est né dans la race humaine, les ombres du mental inférieur - les instincts animaux - ont combattu pour regagner et se maintenir à leur suprématie d'autrefois, et rayer tous les "Tu ne devras point" des commandements, donnés comme des guides pour une plus haute évolution, par les Fils de Lumière.

Le Décalogue n'est pas une invention moderne de quelques milliers d'années, donné par un Dieu au travers d'un simple guide de la race juive, comme cela est généralement supposé. Chaque paragraphe souligne le résultat final d'un temps infini d'expérience, accompli par un nombre incommensurable de prophètes et de sages, et gravé sur "deux tablettes de pierre", c'est-à-dire, sur les deux lobes des poumons, les transmetteurs de l'air, l'organe double qui rend possible la parole de l'homme.

Mais il y a bien plus que ces "Tu ne devras point", gravés sur des organes ou des pierres similaires, par les mêmes méthodes, à des fins similaires, par les mêmes prophètes et sages dans des corps plus développés dans leur totalité, et parmi cela, il y a ce qui suit :

"Tu ne devras point prendre le pain des enfants et le donner aux chiens", signifiant, "Tu ne devras point prendre les secrets de l'initiation et les donner au monde en général."

Dans bien des cas, où ce commandement a été désobéi, la mort en fait en a résulté - la mort de l'âme de celui qui révéla le secret et de celui qui le reçut. Lorsque certaines grandes vérités cosmiques ont été données à celui qui n'était pas préparé - le non-initié - l'âme et le corps ont été détruites par l'incapacité à contrôler les forces cosmiques générées, dû au fait qu'il était impossible de donner des instructions comme les bonnes méthodes de la manipulation sans danger des forces générées au moyen de vérités prononcées, qui ne pouvaient être données que de "bouche à oreille" par le Hiérophante de quelque degré, à un néophyte du même degré, et aucun homme ou aucun Dieu dans une telle position ne pouvait être incité à donner de telles instructions à un faible ou un indigne.

Avant la désintégration complète de telles formes "mortes", ces dernières sont devenues des temples de magie noire plus ou moins consciemment - instruments à l'usage des forces spirituelles du mal dans la forme. Et les mêmes terribles crimes, avec leurs terribles effets en conséquence, se manifestent dans cet âge bien plus fréquemment et avec une plus grande puissance pour le mal que jamais auparavant, parce qu'il s'agit de l'âge de l'anti-Christ, et il n'y a pas de lieu, de centre, sur la terre où les courants spirituels de la Loge Blanche ont été dirigés pour l'amélioration des maux de l'humanité, l'amélioration des conditions d'existence, et l'avancement spirituel de la race humaine, qui ne soit entré en opposition avec les émissaires à la conscience satanique de la Loge Noire qui prennent demeure dans quelque homme, ou femme, qui commença égoïstement ou avec ambition à utiliser la connaissance acquise lors d'une association avec les disciples de la Loge Blanche, afin d'entraîner la division et la dissociation du corps de celui ou de celle avec lequel ils sont reliés.

Les mêmes forces, le même type d'âmes faibles, instables et détournées - véhicules de ces forces - sont avec vous maintenant, comme elles le sont avec toute sorte de centre où un lien avec les Initiés a été forgé, et remplissent le même service cosmique, c'est-à-dire agissant comme des pierres de test pour les individualités du centre. Dans de nombreux cas de tels individus croient avec ignorance "qu'ils font le service de Dieu", alors qu'en réalité ils frappent la fondation même de la Foi, de l'Espoir et du Courage. Dans d'autres cas ils déversent consciemment sur les autres tous les maux dont la chair humaine hérite, sous la forme de souffrance, de perte et de maladies ; tout en arborant dans leur ligne noire les habits blancs de bienfaiteurs.

Les Initiés sont donc grandement entravés dans leurs efforts ; et souvent dans l'incapacité de transmettre les méthodes dont il est fait allusion dans les Règles mentionnées ci-dessus, empêchés d'ouvrir la main pour que les gouttes, du bout des doigts - les règles du langage des Mystères - puissent se déverser sur l'humanité ; c'est-à-dire puissent atteindre l'intelligence, et rendre possible le rétablissement des pouvoirs et des privilèges aujourd'hui perdus ; les possibilités qui sont enseignées et expliquées dans ce seul langage. Dans tous les cas, aussi loin qu'une tentative ait été faite d'enseigner ce langage aux profanes, et même avant que les premiers principes n'aient été pleinement compris, ceux à qui la connaissance secrète a été confiée ont été contraints de retenir leur main et d'attendre le remplacement d'un traitre au sein d'un groupe de sept avant de pouvoir continuer ; pour cela un groupe de sept est essentiel. Les autres disciples s'interrogent et tentent de résoudre la raison de l'interruption, ou le changement, de quelque ligne d'un enseignement ésotérique, la raison de ce qui ne peut être expliqué en une fois par leurs enseignants sans briser la loi du discipulat par laquelle ils sont individuellement liés ; et ils en arrivent souvent à la conclusion que les enseignants sont dans le faux ou ont atteint les limites de leur connaissance.

Vous devez savoir ces choses si vous vous apprêtez à les rencontrer et être préparé à "préserver l'athanor" au côté de ceux qui doivent supporter la tension de telles conditions, et rendre donc possible le rétablissement de quelque cours d'instruction que ce soit, ou le maintien d'un centre contre les pouvoirs du mal qui sont parvenus à entrer. Si vous ne le faîtes pas, "Votre heure n'est pas encore venue". Vous n'avez pas gagné le pouvoir de "vous étendre sur la barre horizontale de la croix de l'équilibre, alors que la lance perpendiculaire passe au travers de vos entrailles, pour élever les vibration du centre Solaire et vous rendre capable de remporter la récompense de la crucifixion".

Méfiez-vous de l'homme ou de la femme qui vous dit qu'il est ou qu'elle est un Templier et qui frappe ensuite au cœur de votre Ordre. Vous faîtes face à un émissaire des Frères Sombres à chaque coup. Eloignez-vous de l'homme ou de la femme qui vous offre l'or d'une connaissance Spirituelle dans une coupe faite du cœur d'un co-disciple. Le sang de votre propre cœur remplira éventuellement cette coupe, si vous l'acceptez.

Celui qui fait appel aux Frères de Lumière sur l'opportunité, en même temps que cet appel, demande l'épreuve par le feu, c'est-à-dire qu'il demande une opportunité de prouver sa volonté de vivre sur de plus hauts niveaux.

La loi Dieu merci l'empêche de voir ses échecs dans bien des cas, mais c'est de sa seule faute s'il ne réussit pas à reconnaître la présence d'un émissaire d'un magicien noir au cœur de son Ordre alors que la loi fondamentale de cet Ordre - l'Inséparabilité - est attaquée. »

(source : Les Enseignements du Temple de Maître Hilarion)

Outils personnels
Création nouvel article