Secret

De Esopedia.

Secret.

Comme vous le savez, un ashram comporte des disciples et des initiés de tous les niveaux de développement évolutif, de tout degré et de tout rang ; ils travaillent tous parfaitement à l'unisson ; cependant – au sein de leurs rangs différenciés, car chaque degré est seul quoique uni à tous les autres – ils ont leurs rapports établis, leur échange télépathique codé, leur secret et leur silence occultes partagés, qui protègent les secrets et les connaissances d'un degré vis-à-vis d'un autre, et vis-à-vis de ceux qui ne sont pas prêts. De même, quand l'aspirant, cherchant sur le plan physique ceux qui vont partager avec lui le mystère de son prochain pas en avant ou de l'expansion qu'il va manifester, découvre son propre groupe, il s'aperçoit que celui-ci comporte ceux qui n'ont pas atteint son point particulier de sagesse, et ceux qui l'ont déjà laissé loin en arrière. Il va être attiré simultanément dans un tourbillon de force et dans un champ de service. Réfléchissez à cette déclaration. Il apprendra donc les leçons nécessaires à celui qui va travailler dans un ashram et saura se comporter avec ceux qui n'ont pas encore le droit de partager avec lui les secrets qu'il connaît déjà, et avec ceux qui ont pénétré plus loin que lui dans les Mystères.


(source : "Traité sur les Sept Rayons - Les Rayons et les Initiations" d'Alice Bailey, p.346)


La nécessité du secret

La difficulté de communiquer la Religion de la Sagesse est expliquée par H.P.B. dans La Doctrine Secrète comme suit :

1. L'opinion doit être réservée parce que :
a. L'explication complète est réservée aux initiés.
b. Seule une fraction de la signification ésotérique est donnée.
c. Seuls les adeptes peuvent parler avec autorité. Doctrine Secrète, I, 188, 190, II, 55, 90.
d. Les enseignements sont proposés comme des hypothèses.
2. Il faut perdre de vue :
a. les Personnalités.
b. Les croyances dogmatiques.
c. Les religions spéciales. Doctrine Secrète, I, 3, 4.
3. Il faut être libre de tout préjugé. Doctrine Secrète, III, 1.
Nous devons aussi :
a. N'avoir pas d'orgueil.
b. Pas d'égoïsme.
c. Etre prêts à accepter la vérité démontrée.
4. Nous devons trouver la signification la plus haute possible. Doctrine Secrète, III, 487.
5. Nous devons être non-sectaires. Doctrine Secrète, III, 110.
6. Nous devons nous souvenir du handicap du langage. Doctrine Secrète, I, 197, 290, 293.
7. Nous devons nous efforcer de devenir un disciple. Doctrine Secrète, I, 88. II, 246, III, 129.
8. Nous devons éventuellement développer nos pouvoirs. Doctrine Secrète, I, 518, II, 85.
9. Nous devons vivre une vie de Fraternité. Doctrine Secrète, I, 190.
10. Nous devons nous souvenir qu'H.P.B. ne prétend pas être infaillible. Doctrine Secrète, II, 25 note, 273, I, 293.


H.P.B. dit :

« Je parle avec une "certitude absolue" seulement dans la mesure de ma croyance personnelle. Ceux qui n'ont pas les mêmes garanties de croyance que moi seraient très crédules et stupides d'accepter les yeux fermés... Ce que je crois est :
1. La tradition orale ininterrompue révélée par des hommes divins vivant dans l'enfance de l'humanité aux élus parmi les hommes.
2. Qu'elle nous est parvenue sans altération.
3. Que les Maîtres sont parfaitement versés dans la science reposant sur cet enseignement ininterrompu. Lucifer, Vol. V, p. 157 »
« La Doctrine Secrète ne fait pas "autorité par elle-même", mais elle est pleine de citations et de textes des Ecritures Sacrées et des philosophies de presque toutes les religions ou écoles de pensée ; ceux qui appartiennent à l'une de celles-ci sont sûrs d'y trouver un appui à leurs arguments à telle ou telle page. Il y a néanmoins des Théosophes, des meilleurs et des plus dévoués, qui souffrent d'une telle faiblesse d'autorité. » Lucifer, Vol. III, p. 157


(source : "Traité sur le Feu Cosmique" d'Alice Bailey, p.481, note de bas de page)


Voir aussi

Récupérée de « http://esopedia.urobore.net/Secret »
Outils personnels
Création nouvel article