Eléments

De Esopedia.

4 éléments (ou 5), qui sont en réalité 7 (ou 8), qui sont en réalité 10 (ou 12), qui sont en réalité 20 (ou 22), qui sont en réalité 44 (ou 49), qui sont en réalité 72 ou 144.




Les quatre éléments ont été définis pour nous dans le texte suivant de La Doctrine Secrète (I. 95) :

"L'oeuf doré était entouré de sept Eléments naturels, quatre présents (l'éther, le feu, l'air, l'eau), trois secrets."

(source : "La Lumière de l'Ame" d'Alice Bailey, p.141)


Sommaire

Passages référencés dans l'article

DS, I, 95


STANCE III (3)

§ 3. – Les Ténèbres rayonnent la Lumière, et la Lumière laisse tomber un Rayon solitaire dans les Eaux, dans l'Abîme-Mère. Le Rayon traverse rapidement l'OEuf Vierge ; il fait frissonner l'OEuf Eternel, qui laisse tomber le Germe non éternel[1] qui se condense en l'Œuf du Monde.

Le "Rayon solitaire" tombant dans l' "Abîme-Mère" peut être pris comme signifiant la Pensée Divine, ou l'Intelligence imprégnant le Chaos. C'est ce qui se passe sur le plan de l'abstraction métaphysique, ou plutôt sur le plan où ce que nous appelons une abstraction métaphysique est une réalité. "L'OEuf Vierge" étant, en un sens, l'Ovarité abstraite, c'est-à-dire le pouvoir de se développer par la fécondation, est éternel et à jamais le même. Et comme la fécondation d'un oeuf a lieu avant qu'il soit pondu, de même, le Germe non éternel, périodique, qui devient plus tard, dans le symbolisme, l'Œuf du Monde, contient en lui-même, lorsqu'il sort dudit symbole, "la promesse et la puissance" de tout l'Univers. Quoique l'idée per se soit, naturellement, une abstraction, un mode d'expression symbolique, elle est un vrai symbole, car elle suggère l'infinité comme un cercle sans fin. Elle met devant les yeux du mental le tableau du Kosmos émergeant de l'Espace sans bornes, et en lui, Univers également sans rivage dans son étendue, sinon aussi éternel dans sa manifestation objective. Le symbole de l'œuf exprime encore le fait enseigné dans l'Occultisme, que la forme primordiale de toute chose manifestée, de l'atome au globe, de l'homme à l'ange, est sphéroïdale, la sphère étant, dans toutes les nations, l'emblème de l'éternité et de l'infini – un serpent avalant sa queue. Toutefois, pour réaliser cette signification, il faut penser à la sphère telle qu'elle serait vue du centre. Le champ de la vision ou de la pensée, est comme une sphère dont les rayons vont de soi dans toutes les directions et s'étendent dans l'espace, ouvrant tout autour d'eux des aperçus sans bornes. C'est le cercle symbolique de Pascal et des Kabalistes, "dont le centre est partout, et la circonférence nulle part" – conception qui s'ajuste à l'idée complexe de cet emblème.

"L'Œuf du Monde" est peut-être un des symboles le plus universellement adopté, et il est hautement suggestif, tant dans le sens spirituel que dans le sens physiologique et cosmologique. On le trouve, par conséquent, dans toute théogonie du monde, et il y est amplement associé au symbole du serpent, ce dernier étant partout, dans les philosophies comme dans le symbolisme religieux, l'emblème de l'éternité, de l'infini, de la régénération aussi bien que de la sagesse [2]. Le mystère de la soi-génération apparente et de l'évolution par son propre pouvoir créateur, répétant en petit, dans l'oeuf, le processus de l'évolution Cosmique – processus dus tous les deux à la chaleur et à l'humidité vitalisées par le rayonnement de l'esprit créateur invisible – justifie pleinement le choix de ce symbole expressif. "L'Œuf Vierge" est le symbole microcosmique du prototype macrocosmique, la "Vierge-Mère", le Chaos ou l'Abîme Primordial. Le Créateur mâle (sous n'importe quel nom) fait sortir de la Vierge féminine la Racine Immaculée, fructifiée par le Rayon. Quel est l'individu versé dans les sciences astronomiques et naturelles qui ne verra pas combien cela est suggestif ? Le Kosmos, considéré comme la Nature réceptive, est un oeuf-fructifié – et cependant laissé immaculé du moment qu'il est regardé comme sans bornes, il ne peut être représenté autrement que par un sphéroïde. L'OEuf d'Or était entouré de sept Eléments naturels (l'éther, le feu, l'air, l'eau), "quatre apparents et trois secrets". On trouvera cela dans le Vishnu Purâna où les éléments sont traduits par le mot "enveloppes", et où l'on y ajoute un élément secret – Ahamkâra[3]. Le texte original ne porte pas d'Ahamkâra il parle des sept Eléments sans spécifier les trois derniers.


(source : "La Doctrine Secrète" d'Héléna Blavatsky, I, pp. 94-95[4])

Voir aussi

Notes et références

  1. Périodique.
  2. Voir Partie 2, Section 10. Culte de l'arbre, du serpent et du crocodile.
  3. Wilson, Vishnu Purâna, I, 40.
  4. NDE : Dans l'ancienne édition, I, pp.64-66. Dans l'édition française, I, pp.42-44
Outils personnels
Création nouvel article