Chakras

De Esopedia.

Pour les articles partageant le même nom, voir la page Chakras (homonymie) Disambig.png

Chakra, du sanskrit. Une roue. Le disque ou cercle de Vishnu qui servait d'arme : la roue du Zodiaque ; également la "roue du Temps", etc... Avec Vishnu, c'était le symbole de l'autorité divine. Une des soixante-cinq figures du Supâda, ou empreinte mystique du pied du Bouddha qui contient ce nombre de figures symboliques. Le chakra est utilisé dans les phénomènes mesmériques et dans d'autres pratiques anormales.

(source : "Glossaire Théosophique" d'Héléna Blavatsky)




Exotériquement, il existe sept chakras (ou centres de force) majeurs dans le corps humain :

Sous le diaphragme :

Au-dessus du diaphragme :


Cependant, ésotériquement, il existe également 21 centres mineurs et 49 de moindre importance. Le Tibétain donne la liste suivante :




  • 2 en avant des oreilles, près de l'articulation maxillaire.
  • 2 juste au-dessus des seins.
  • 1 à la jonction des clavicules, près de la glande thyroïde. Avec les deux autres des seins, ils forment un triangle de force.
  • 2 dans les paumes des mains, un dans chaque paume.
  • 2 dans les plantes des pieds, un dans chaque plante.
  • 2 juste derrière les yeux, un pour chaque oeil.
  • 2 en connexion avec les gonades.
  • 1 à proximité du foie. [NDE : Surya Chakra]
  • 1 en connexion avec l'estomac, donc relié au plexus solaire, mais non confondu avec ce centre majeur. [NDE : Shandra Chakra]
  • 2 en connexion avec la rate. Ceux-ci ne constituent en réalité qu'un seul centre formé par la superposition des deux. [NDE : Chakra de la Rate]
  • 2 dans la partie postérieure du genou, un pour chaque genou.
  • 1 centre en connexion étroite avec le nerf vague. Ce centre est extrêmement puissant, et certaines écoles d'occultisme le considèrent comme un centre majeur. Il n'est pas situé sur l'épine dorsale, mais se trouve à peu de distance du thymus.
  • 1 centre proche du plexus solaire, relié au centre coccygien, et formant un triangle avec le centre sacré.


(source : "Traité sur les Sept Rayons - Guérison Esotérique" d'Alice Bailey, pp.72-73)




Parmi les 21 centres mineurs, certains ont cependant un rôle essentiel dans le développement occulte, pas nécessairement dans leur utilisation mais plutôt dans la compréhension de leur mécanisme, comme par exemple le Centre de la Rate (ou Chakra de la Rate), appelé aussi Centre Splénique (ou Chakra Splénique) - un centre indispensable dans la compréhension du processus par lequel le Prana pénètre le corps humain. A un tel point que certains auteurs théosophes ont remplacé le Centre Sacré par celui-ci dans leur nomenclature des sept chakras majeurs. Dans ce cas, le Centre de la Rate pourra être appelé Svadhistana, remplaçant ainsi le Centre Sacré (chez Mme Elisabeth Warnon, notamment). En fait, plus généralement, la rate est un centre qui est souvent associé au Centre Sacré.

Aussi, en énumérant les Centres physiques, le Tibétain précise :




Les centres physiques sont, comme vous le savez :

1. La base de l'épine dorsale.
2. Le plexus solaire.
3. La rate.
4. Le coeur.
5. La gorge.
6. La glande pinéale.
7. Le corps pituitaire.

Cette énumération est correcte, mais je cherche à vous donner une autre classification basée sur les faits déjà communiqués, concernant le système solaire. Ces sept centres peuvent être énumérés en tant que cinq si nous éliminons la rate et considérons les deux centres de la tête comme un seul. Les cinq centres ainsi spécifiés sont applicables à notre quintuple évolution dans ce système solaire.

Dans le premier système solaire, les trois centres inférieurs furent développés et l'occultiste n'a rien à faire avec eux. Ils constituent la base du développement du quaternaire inférieur avant l'individualisation, mais ils sont maintenant transcendés et le feu divin doit être focalisé dans d'autres centres supérieurs.


(source : "Lettres sur la Méditation Occulte" d'Alice Bailey, pp.71-72)




Aux Sept Chakras (ou centres) dans l'Homme correspondent Sept Chakras Planétaires.


Notes et références

  1. NDE : Pour certains auteurs théosophes, tel qu'Elisabeth Warnon, le Svadhistana désigne le Centre de la Rate plutôt que le Centre Sacré.

Voir aussi

Outils personnels
Création nouvel article