Agnichaitans

De Esopedia.

Agnichaitans. Un groupe de dévas du feu.

(source : "Initiation Humaine et Solaire" d'Alice Bailey)




Nom Plan Cosmique Plan
Systémique
Nature Gouverneur
Agnichaitan 7ème sous-plan
cosmique physique.
Physique Concrète la plus dense. Kshiti
Agnisuryan 6ème sous-plan
cosmique physique.
Astral Liquide. Varuna
Agnishvatta 5ème sous-plan
cosmique physique.
Mental Gazeuse. Agni


Les Agnichaitans. Ce sont les dévas qui construisent et bâtissent dans la matière la plus dense de la manifestation logoïque. Ils fonctionnent sur le septième sous-plan du plan cosmique physique et produisent la concrétion la plus dense. Dans le corps planétaire de notre Logos planétaire, ce sont eux qui construisent la Terre, Sa forme la plus dense, et dans tout le système solaire ils constituent l'ensemble de l'activité et de la vibration qui apparaît sous forme de "substance solide".

Il est donc évident que, selon la loi, ils auront une influence particulièrement puissante sur le sous-plan inférieur du plan physique systémique, d'où leur appellation ésotérique "d'Agnichaïtans de la chaleur intérieure ou centrale". Ils représentent la totalité de la vibration la plus basse du véhicule physique cosmique.

(source : "Traité sur le Feu Cosmique" d'Alice Bailey, pp.633-634)




Esprits du feu d'un degré supérieur (aux salamandres et aux esprit du feu) qui forment des tourbillons de feu lorsqu'on les voit sur une grande échelle, comme dans les volcans, ou les grands incendies destructeurs. Ils sont étroitement alliés à un groupe encore plus important de dévas qui forment l'enveloppe de feu du soleil.

(source : "Traité sur le Feu Cosmique" d'Alice Bailey, p.57)




Les Agnichaïtans, les Agnisuryans et les Agnishvattas sont principalement en relation avec l'évolution du corps dense du Logos, les sous-plans liquide, gazeux et dense du plan physique cosmique, soit les trois mondes de l'effort humain ; avec la radiation magnétique du Logos dans Son véhicule physique et avec les radiations émanant en particulier de l'Homme Céleste Qui S'exprime par notre Planète. Finalement, ils sont en relation avec l'évolution de la conscience dans les trois mondes, et spécialement avec l'individualisation de l'unité humaine de conscience et la vitalisation des centres de l'Homme Céleste auquel nous sommes particulièrement liés.

(source : "Traité sur le Feu Cosmique" d'Alice Bailey, p.537)




Ce troisième groupe de dévas a un rapport précis avec la domination exercée par le département du Manu et avec les grands dévas associés à ce département sur notre planète. Leur action pendant certains cycles modifie toute la surface de la Terre au moyen de l'action volcanique ; des continents sont submergés, d'autres émergent ; certains volcans sont actifs, d'autres en repos et ainsi le monde est purifié par le feu. Dans leur propre département, ces Agnichaïtans travaillent activement à construire les formes minérales au moyen du feu ; ce sont les alchimistes des régions inférieures, et c'est par leur contact et par la connaissance des mots qui les maîtrisent, que les futurs alchimistes scientifiques (par opposition aux alchimistes idéalistes du passé) agiront sur les minéraux et sur les vies incarnées dans toutes les formes minérales.

(source : "Traité sur le Feu Cosmique" d'Alice Bailey, p.543) Voir aussi Manou.




Ils entretiennent aussi les feux du foyer et tous ces feux qui apportent chaleur, joie, et rendent les conditions vivables sur une planète et accessoirement au sein des foyers. Ceci est d'importance vitale et indique qu'ils sont en relation avec les feux fondamentaux et centraux existant dans les entrailles de la Terre, avec le feu central de base qui nourrit et réchauffe toutes les formes physiques de tous les règnes de la nature et en conséquence avec le feu de Kundalini situé en bas de la colonne vertébrale de l'individu.

(source : "Traité sur le Feu Cosmique" d'Alice Bailey, p.544) Voir aussi Kundalini.




En abordant la question du second groupe d'Agnichaïtans – le groupe B – nous traitons de cet important groupe de dévas qui, dans certains ouvrages, sont désignés par le terme de "dévas de l'ombre". Leur fonction est principalement quadruple et ils sont la base du mouvement et de l'activité sur tous les plans, activité engendrée par l'action réciproque des aspects négatif et positif de Brahma, le Dieu manifesté. Premièrement ils construisent le corps éthérique de toute existence donnée de sensation, et en premier chef le corps éthérique de l'homme. Deuxièmement ce sont les transmetteurs du prana. Troisièmement ils accomplissent une fonction très précise dans le processus évolutionnaire en reliant les quatre règnes de la nature, car ils sont essentiellement les agents de transmutation et de transmission de l'inférieur vers le supérieur. Ils construisent entre chacun des règnes – minéral, végétal, animal et humain – ce qui dans chaque cas correspond à l'antaskarana, ou pont reliant le mental supérieur au mental inférieur et qui est donc le canal de transmission de la vie du règne humain inférieur au règne spirituel supérieur. On s'apercevra qu'entre les différents stades de conscience (depuis le subconscient, en passant par le soi-conscient jusqu'au supra-conscient) il existe un travail de liaison de construction et d'établissement d'un pont, exécuté par l'intermédiaire de certains groupes de dévas sur tous les plans.

(source : "Traité sur le Feu Cosmique" d'Alice Bailey, p.546) Voir aussi Corps éthériquePranaAntahkarana.




Les Agnichaïtans, ce terme est appliqué aux vies de feu qui forment la totalité de la substance du plan, telle que nous l'avons envisagée dans la première partie de ce traité, et aussi aux minuscules essences qui composent les feux de la manifestation. A mesure que l'électricité du plan physique sera comprise et étudiée et qu'on se rendra compte de sa véritable condition, la réalité de l'existence de ces agnichaïtans sera révélée.

(source : "Traité sur le Feu Cosmique" d'Alice Bailey, p.763)


(source : "Encyclopédie de l'Ame")

Voir aussi


Notes et références


Les numéros de pages mentionnés pour cet article de l'Encyclopédie de l'Ame sont les numéros de pages de l'édition française. La transposition en numéros de pages de l'édition anglaise de référence interviendra ultérieurement.


Outils personnels
Création nouvel article