Quatre Animaux

De Esopedia.

Quatre Animaux (ou Tétramorphe). Les animaux symboliques de la vision d'Ezéchiel (la Mercabah). "Pour les premiers chrétiens la célébration des mystères de la Foi s'accompagnait de la présence de sept lumières allumées, d'encens, du chant du Trishagion et de la lecture du livre des Evangiles sur lequel était reproduit, à la fois sur la couverture et sur les pages, l'homme ailé, le lion, le taureau et l'aigle" (Qabbalah d'Isaac Myer, LLB).

Jusqu'à nos jours ces animaux sont représentés avec les quatre évangélistes et sont placés en frontispice de leurs évangiles respectifs dans les éditions de l'Église Grecque. Chacun représente une des quatre classes inférieures de mondes ou plans, à la ressemblance desquels chaque personnalité est moulée. Ainsi l'Aigle (associé à Saint Jean) représente l'esprit cosmique ou Ether, l'Œil du Voyant qui voit tout ; le Taureau de Saint Luc, les eaux de la Vie, l'élément qui génère tout et la force cosmique ; le Lion de Saint Marc, l'énergie farouche, le courage inflexible et le feu cosmique ; tandis que la Tête humaine ou l'Ange qui se tient près de Saint Matthieu est la synthèse des trois combinés dans l'Intellect supérieur de l'homme et dans la spiritualité cosmique. Tous ces symboles sont égyptiens, chaldéens ou indiens.

Les dieux à tête d'aigle, de taureau ou de lion sont nombreux et tous représentaient la même idée, que ce soit dans les religions égyptiennes, chaldéenne, indienne ou juive. Mais commençant au corps astral elles ne montaient pas plus haut que l'Esprit cosmique ou Manas Supérieur – l'Atma-Buddhi ou Esprit absolu et l'Ame Spirituelle qui en est le véhicule étant impossible à symboliser par des images concrètes.

(source : "Glossaire Théosophique" d'Héléna Blavatsky)

Outils personnels
Création nouvel article