Philosophes du Feu

De Esopedia.

Pour les articles partageant le même nom, voir la page Feu (homonymie) Disambig.png

Philosophes du Feu. Nom donné aux Hermétistes et Alchimistes au Moyen Age, et aussi aux Rose-Croix.

Ces derniers, successeurs des théurges, regardaient le feu comme le symbole de la Divinité. C'était la source, non seulement des atomes matériels, mais le réservoir des Forces spirituelles et psychiques qui leur fournissent l'énergie.

D'une analyse à grands traits, il ressort que le feu est un triple principe ; ésotériquement un septénaire, comme le sont tous les autres éléments.

Comme l'homme est composé d'un Esprit, d'une Ame et d'un Corps, plus un quadruple aspect, il en va de même du Feu. Et dans les ouvrages de Robert Fludd (de Fluctibus), un des célèbres Rose-Croix, le Feu contient

  • (1) une flamme visible (Corps),
  • (2) un feu astral invisible (Ame), et
  • (3) l'Esprit.

Les quatre aspects sont la chaleur (la vie), la lumière (le mental), l'électricité (les pouvoirs kâmiques ou moléculaires), et l'Essence Synthétique, au-delà de l'Esprit, ou la cause radicale de son existence et de sa manifestation.

Pour les Hermétistes ou Rose-Croix, lorsqu'une flamme est éteinte sur le plan objectif, elle est seulement passée du monde visible au monde invisible, du connaissable à l'inconnaissable.

(source : "Glossaire Théosophique" d'Héléna Blavatsky)

Outils personnels
Création nouvel article