Mystères d'Eleusis

De Esopedia.

Pour les articles partageant le même nom, voir la page Mystères (homonymie) Disambig.png

Mystères d'Éleusis ou Éleusinies. Les Mystères d'Eleusis étaient les plus fameux et les plus anciens de tous les Mystères grecs (à l'exception de ceux de Samothrace), et ils étaient célébrés près du hameau d'Éleusis, non loin d'Athènes. Epiphane les fait remonter au temps d'Inachos (1.800 Av. J.C.), mais ils furent fondés, selon une autre version, par Eumolpus, roi de Thrace et Hiérophante. Ils étaient célébrés en l'honneur de Déméter, la Cérès grecque et l'Isis égyptienne ; le dernier acte de la cérémonie avait trait à une victime sacrificielle de rédemption et à une résurrection, lorsque l'Initié était admis au degré supérieur d' "Epopte" (V.). La fête des Mystères commençait dans le mois de Boédromion (septembre), l'époque des vendanges, et durait sept jours, du 15 au 22.

La fête hébraïque des Tabernacles – la fête des Récoltes – au mois d'Ethanim (le septième), commençait aussi le 15 et finissait le 22 de ce mois. Le nom du mois (Ethanim) dérive, selon certains, d'Adonim, Adonia, Attenim, Ethanim, et avait été donné en l'honneur d'Adonaï ou Adonis (Thammuz) dont la mort était déplorée par les Hébreux dans les bosquets de Bethléhem.

Le sacrifice du "Pain et du Vin" était accompli avant les mystères de l'Initiation, et durant la cérémonie, les mystères étaient divulgués aux candidats à partir du petroma, sorte de livre fait de deux tablettes de pierre (petrai) réunies sur un côté et agencées pour s'ouvrir comme un volume (voir Isis Dévoilée, III. p. 54 et pp. 107 et seq. pour plus d'explications).

(source : "Glossaire Théosophique" d'Héléna Blavatsky)

Passages référencés dans cet article

Voir l'article Eucharistie.
Voir l'article Pierre (apôtre).

Voir aussi

Outils personnels
Création nouvel article