Lune

De Esopedia.

Lune.

Lune. Le satellite de la terre a figuré très largement comme emblème dans les religions de l'Antiquité. Et plus communément, on l'a représenté comme féminin, mais ceci n'est pas universel, car dans les mythes des Teutons et des Arabes, aussi bien que dans la conception des Rajputs de l'Inde (History de Todd), et en Tartarie, la lune était masculine. Les auteurs latins parlent de luna et aussi de lunus, mais pour ce dernier avec extrême rareté. Le nom grec est séléné, l'hébreu lebanah et aussi yarcah. En Égypte, la lune était associée à Isis, en Phénicie à Astarté et en Babylonie à Ishtar. De certains points de vue, les anciens regardaient la lune comme androgyne également. Les astrologues assignent à la lune une influence sur les différentes parties de l'homme, suivant les différents signes zodiacaux qu'elle traverse, aussi bien qu'une influence spéciale produite par la maison qu'elle occupe dans un signe.

La division du Zodiaque entre les 28 maisons de la lune paraît être plus ancienne que celle en 12 signes : les Coptes, les Égyptiens, les Arabes, les Persans et les Hindous utilisaient, il y a bien des siècles, la division en 28 parties, et les Chinois l'utilisent encore.

Les Hermétistes disaient que la lune donnait à l'homme une forme astrale, tandis que la Théosophie moderne enseigne que les Pitris Lunaires furent les créateurs de nos corps humains et de nos principes inférieurs (La Doctrine Secrète, II, 73.). (w.w.w.)

(source : "Glossaire Théosophique" d'Héléna Blavatsky)




La planète - Lune (voilant une planète)


Citations tirées de La Doctrine Secrète.


  • 1. "La Lune est maintenant une quantité résiduelle froide, l'ombre qui traîne après le nouveau corps dans lequel ses pouvoirs vitaux sont transfusés. Elle est maintenant condamnée pour des âges à poursuivre la Terre, à être attirée et à attirer sa progéniture. Constamment vampirisée par son enfant, elle se venge sur lui, en le baignant de part en part de l'influence néfaste, invisible et empoisonnée qui émane du côté occulte de sa nature. Car elle est un corps mort, et cependant vivant. Les particules de son cadavre en décomposition sont remplies de vie active et destructive, et cela bien que le corps qu'elles ont formé soit sans âme et sans vie."
  • 2. "La Terre est un satellite de la Lune." (de même que l'âme est aujourd'hui le satellite de la forme).
  • 3. "La Lune est le symbole du mal."
  • 4. "La lune n'est pas une planète sacrée."
  • 5. "La lune est le roi des planètes."
  • 7. "La lune est un corps inférieur."
  • 9. "La lune est une planète morte dont tous les principes sont partis. Elle est un substitut pour une planète qui a disparu de la vue."


Citations tirées du Traité sur le Feu Cosmique.


  • 10. "La lune est morte, et elle ne peut entretenir la vie parce que l'humanité et les dévas constructeurs ont été ôtés de sa sphère d'influence."
  • 11. "La lune est en voie de disparition, et seul un corps en décomposition subsiste. La vie du second Logos et du premier Logos ont été retirées, et seule la vie latente de la matière elle-même subsiste."
  • 12. "La lune fut :
  • a. Le lieu d'un échec du système.
  • b. Associée aux principes inférieurs.
  • c. La source de la misère sexuelle vécue sur notre planète.
  • d. Arrêtée dans son évolution par l'intervention en temps utile du Logos solaire.
  • e. L'origine de l'inimitié entre les forces de lumière et celles des ténèbres (...) est à rechercher dans la lune."


(source : "Traité sur les Sept Rayons - Astrologie Esotérique" d'Alice Bailey, pp.664-665)




Je voudrais que vous considériez aujourd'hui – et cela une fois pour toutes – la lune comme une forme morte. Elle n'exerce aucune émanation ni radiation d'aucune sorte et par conséquent ne peut produire aucun effet. Du point de vue du connaisseur en matière ésotérique, la lune ne fait qu'obstruer l'espace ; c'est une forme qui doit disparaître un jour. En astrologie ésotérique l'effet de la lune est noté comme l'effet d'une pensée, et comme le résultat d'une forme-pensée puissante et des plus anciennes. Cependant, la lune ne possède aucune qualité intrinsèque et ne transmet rien à la Terre. Permettez-moi de réaffirmer : la Lune est une forme morte ; et aucune émanation ne provient d'elle. C'est pourquoi la lune est décrite dans l'enseignement ancien comme "voilant ou Vulcain ou Uranus". Cette indication ou déduction a toujours existé et les astrologues feraient bien d'expérimenter la chose en tenant compte de ma suggestion concernant la lune, à savoir : au lieu de travailler avec la lune, qu'ils travaillent avec Vulcain lorsqu'ils s'occupent d'un homme non développé ou de l'homme moyen, et avec Uranus lorsqu'ils étudient l'homme hautement développé.


(source : "Traité sur les Sept Rayons - Astrologie Esotérique" d'Alice Bailey, p.13)


Passages référencés dans l'article

DS, II, 73

(source : "La Doctrine Secrète" d'Héléna Blavatsky, II, p.73)

Voir aussi

Récupérée de « http://esopedia.urobore.net/Lune »
Outils personnels
Création nouvel article