Kabbale

De Esopedia.

Kabbale ou Cabale, de l'hébreu Qabbalah. L'ancienne doctrine secrète chaldéenne, abrégée en Cabale. Système occulte parvenu jusqu'à nos jours par transmission orale, mais qui, bien qu'acceptant la tradition, n'est pas en lui-même composé simplement d'enseignements traditionnels, car il fut autrefois une science fondamentale maintenant défigurée par les ajouts des siècles, et par les interpolations effectuées par les occultistes d'Occident, spécialement par les mystiques chrétiens.

Il traite d'interprétations jusqu'ici tenues cachées dans les Ecritures Juives, et enseigne plusieurs méthodes pour interpréter les allégories bibliques. Originellement les doctrines étaient transmises seulement "de bouche à oreille", explique le Dr. W. Wynn Westcott, "d'une manière orale, de l'instructeur à l'élève qui le recevait, de là le nom Kabbalah, Qabbalah, ou Cabale, de la racine hébraïque QBL, recevoir. En dehors de cette cabale théorique, on avait créé une branche pratique qui s'occupait des lettres hébraïques en tant que caractères de nature identique aux Sons, aux Nombres et aux Idées". (Voir "Gematria", "Notaricon", "Temura").

En ce qui concerne le livre original de la Qabbalah – le Zohar – voyez plus loin. Mais le Zohar que nous possédons maintenant n'est pas le Zohar laissé par Siméon Ben Jochaï à son fils et secrétaire, en tant que bien de famille. L'auteur de l'édition approximative actuelle fut un certain Moïse de Léon, un Juif du XIIIème siècle. (Voir "Zohar").

Kabalah, de l'hébreu. La sagesse cachée des rabbins hébreux du moyen âge dérivée des doctrines secrètes plus anciennes concernant les choses divines et la cosmogonie, qui furent combinées en une théologie après le temps de la captivité des Juifs à Babylone. Tous les ouvrages qui entrent dans la catégorie ésotérique sont dits cabalistiques.

(source : "Glossaire Théosophique" d'Héléna Blavatsky)

Voir aussi

Outils personnels
Création nouvel article