Genèse

De Esopedia.

Genèse. Premier des Cinq Livres du Pentateuque, l'Ancien Testament des Chrétiens.

On trouve la totalité du Livre de la Genèse jusqu'à la mort de Joseph dans une version à peine altérée de la cosmogonie des Chaldéens, comme cela est maintenant prouvé à maintes reprises par les tablettes assyriennes. Les trois premiers chapitres sont la transcription des récits allégoriques des commencements communs à tous les peuples. Les chapitres 4 et 5 sont une nouvelle adaptation du même récit du très secret Livre des Nombres. Le chapitre 6 est un récit astronomique de l'année solaire et des sept cosmocratores, tiré de l'original égyptien du Pymandre, et des visions symboliques d'une série d'enoichioï (voyants) – de qui provient aussi le Livre d'Enoch. Le début de l'Exode et l'histoire de Moïse se retrouvent dans l'histoire du babylonien Sargon, qui ayant vécu (ainsi que même le Dr. Sayce, qui fait autorité, le reconnaît à contre coeur) 3.730 ans Av. J.C., précéda le législateur juif de près de 2.300 ans (voir La Doctrine Secrète, IV., pp. 311 et seq.). Néanmoins la Genèse est sans contredit un ouvrage ésotérique. Elle n'a emprunté ni défiguré aucun des symboles universels et des enseignements d'après les lignes desquels elle était écrite, mais a seulement adapté les vérités éternelles à son propre esprit national et les a revêtues d'habiles allégories qui ne sont compréhensibles que des cabalistes et des initiés. Les Gnostiques ont fait de même, chacune de leurs sectes à sa façon, et, des milliers d'années auparavant, l'Inde, l'Egypte, la Chaldée et la Grèce avaient aussi paré les mêmes vérités incommunicables chacune de son propre costume national. La clef et la solution de tous ces récits ne peuvent être trouvées que dans les enseignements ésotériques.

Passagés référencés dans l'article

DS, IV, 311

(source : "La Doctrine Secrète" d'Héléna Blavatsky, IV, pp.311 et s.)

Outils personnels
Création nouvel article