Coq

De Esopedia.

Coq. Un oiseau très occulte fort apprécié dans la divination antique et le symbolisme. Selon le Zohar, le coq chante trois fois avant la mort d'une personne, et en Russie et dans tous les pays Slaves, chaque fois qu'il y a un malade dans un lieu où se trouve un coq, son chant est tenu pour le signe d'une mort inévitable, à moins que cet oiseau ne chante à minuit ou immédiatement après et alors son chant est considéré comme naturel.

Comme le coq était consacré à Esculape, et que ce dernier avait le titre de Soter (sauveur) et rappelait les morts à la vie, l'exclamation de Socrate, juste avant sa mort, est très suggestive : "Nous devons un coq à Esculape". Comme le coq en symbologie était toujours rattaché au soleil (ou aux dieux solaires), à la mort et à la résurrection, il a trouvé sa juste place dans les quatre Evangiles, dans la prophétie que Pierre renierait son Maître avant que le coq eût chanté trois fois. Le coq est le plus magnétique et le plus sensible des oiseaux, de là vient son nom grec alectruon.

(source : "Glossaire Théosophique" d'Héléna Blavatsky)

Récupérée de « http://esopedia.urobore.net/Coq »
Outils personnels
Création nouvel article