Brihad Aranyaka

De Esopedia.

Brihadaranyaka, du sanskrit. Nom d'une Upanishad. Un des livres sacrés et secrets des Brâhmines ; un Aranyaka est un traité rattaché aux Védas et considéré comme un sujet d'étude particulier par ceux qui se sont retirés dans la jungle (forêt) à des fins de méditations religieuses.

(source : "Glossaire Théosophique" d'Héléna Blavatsky)




Brihad Aranyaka ou Brihadaranyaka. Cette Upanishad est l'une des plus anciennes Upanishads. Elle se situe au sein des Shatapatha Brahmana et son statut d'Upanishad indépendante peut être considéré comme une extraction secondaire d'une partie des textes Brahmana. Ceci fait d'elle l'un des plus anciens (si ce n'est la plus ancien) textes du corpus des Upanishads, datant (exotériquement) du 8ème et 7ème siècles avant J.-C. Il est associé au Shukla Yajurveda. On peut le trouver sous le nombre 10 dans le cacnon Muktika des 108 Upanishads et a été commenté de façon notable par Adi Shankara.

Il est particulièrement célèbre pour ses énoncés philosophiques, et est attribué à Yajnavalkya. Son nom peut être traduit littéralement par le "livre de la grande forêt". Il inclut trois sections, Madhu Kanda, Muni Kanda (ou Yajnavalkya Kanda) et Khila Kanda. Le Madhu Kanda explique les enseignements de l'identité basique de l'individualité ou jiva et d'Atman. Le Muni Kanda inclut les conversations entre le sage Yajnavalkya et sa femme, Maitreyi. Des méthodes variées de méditation et d'ascèse sont traitées dans le Khila Kanda. La doctrine du "neti neti" (ni ceci, ni cela) peut être trouvée dans cet Upanishad.

(source : Wikipedia anglophone )


Liens externes

Outils personnels
Création nouvel article