Bouddhas d'Activité

De Esopedia.

Bouddhas d’Activité.

Ils sont proches de Sanat Kumara et vinrent avec lui, lorsqu'Il décida de s'incarner sur notre planète, la terre ; il est difficile de comprendre leurs fonctions mystérieuses et particulières. Ils n'appartiennent pas du tout à notre système solaire. Ils sont passés par l'état humain dans des cycles mondiaux si éloignés que cette expérience ne fait plus partie de leur conscience ; Ils jouent le rôle de conseillers de Sanat Kumara en ce qui concerne son dessein initial et c'est pourquoi les mots "où règne la volonté de Dieu" se trouvent dans cette règle. C'est leur tâche suprême de veiller à ce que, dans la Chambre du Conseil de Shamballa, ce dessein soit toujours fermement maintenu dans la "zone de préparation" (je ne sais quel autre terme employer) de ce Conseil. En un sens particulier, Ils fonctionnent comme intermédiaires reliant le Logos de notre système solaire et la Vie informant la constellation de la Balance. Ils relient ces deux grands centres d'énergie à notre Logos planétaire.

Dans le dernier système solaire, Ils étaient les Logoï planétaires de trois planètes où le principe du mental atteignit son plus haut stade de développement ; Ils incarnent en un sens très particulier l'aspect sagesse du deuxième rayon, tel qu'il s'exprime principalement par ce qui a été appelé, dans la Bhagavad Gîta, "l'habileté dans l'action". D'où leur nom de Bouddhas d'Activité.

Sanat Kumara a maintenant gravi un échelon de plus qu'eux sur la grande échelle cosmique de l'évolution, car un aspect de la loi de Sacrifice les a conditionnés. Néanmoins, dans la conscience planétaire et parmi ceux qui exécutent le dessein divin, nul Etre, par son niveau d'évolution, n'approche l'Eternellement Jeune et ces trois Bouddhas. Ces quatre grandes Vies exécutent leurs plans par l'intermédiaire des Seigneurs des Sept Rayons. Selon la loi d'Analogie, Ils sont à Sanat Kumara ce que les trois aspects du mental, sur le plan mental, sont au disciple et à l'initié. Dans l'action Ils représentent :

Le mental concret ou inférieur du Logos planétaire,

L'énergie que nous appelons l'âme et que le disciple appelle "le Fils du Mental", Le mental supérieur abstrait,

mais tout cela sur les niveaux cosmiques et avec des implications cosmiques. C'est leur activité qui (après que l'évolution eut parcouru une longue route) engendra l'acte d'individualisation et amena ainsi le règne humain à l'existence. Dans un sens mystérieux donc, on pourrait dire que les trois Bouddhas d'Activité sont responsables de :

L'Acte d'Individualisation : Le travail du Bouddha qui, à l'époque, fut en particulier responsable de cette activité majeure, a été temporairement mis en sommeil depuis les temps lémuriens. Quand ce Bouddha est actif, Il travaille par l'intermédiaire du septième rayon et Il puise l'énergie nécessaire dans deux constellations : le Cancer et les Gémeaux.

L'Acte d'Initiation. J'attire votre attention ici sur le mot acte ; je ne parle pas ici de processus. Son travail ne commence qu'à la troisième initiation, quand le Logos planétaire est l'Initiateur. A cette initiation, l'aspect volonté commence à entrer en jeu. Le Bouddha qui est derrière le processus initiatique est extrêmement actif à ce moment-là. Il travaille par l'intermédiaire du Christ et du Seigneur du deuxième rayon, et puise l'énergie nécessaire dans les constellations du Capricorne et du Verseau.

L'Acte d'Identification. Ceci implique le "moment de l'ouverture" pendant lequel l'initié voit ce que recèle l'intention cosmique, et commence à fonctionner non seulement comme unité planétaire, mais comme point focal cosmique. Le Bouddha d'Activité, responsable de ce type d'activité planétaire, travaille avec le Seigneur du premier rayon, et joue le rôle de poste avancé de la conscience des Vies informant le Bélier et le Lion. Son travail commence seulement maintenant à prendre de l'importance.

(…). Par l'intermédiaire de ces trois Bouddhas, il existe une relation fondamentale, établie de toute éternité et fermement maintenue, entre notre planète, trois des sept planètes sacrées et six des constellations majeures – les trois et les six qui concernent le quatrième règne de la nature, de manière vraiment unique. D'autres planètes et d'autres constellations sont aussi reliées à la famille humaine, mais leur relation concerne avec plus d'agressivité (si je puis employer ce terme) les trois règnes subhumains.

(source : "Traité sur les Sept Rayons - Les Rayons et les Initiations" d'Alice Bailey, pp.215-216)




Chacun d'eux a une relation spéciale avec les trois races qui ont été ou sont strictement humaines : la troisième, la quatrième et la cinquième race-racine, que nous appelons lémurienne, atlante et l'actuelle race aryenne (je n'emploie pas le mot "aryenne" tel qu'on l'appliquait à la race allemande). D'une manière particulière, Ils représentent à Shamballa l'âme de chacune de ces trois races. Une chose complique cette question pour vous, mais elle est en réalité très simple.

Les mêmes âmes se réincarnent dans chaque race, et chaque âme passe donc successivement sous l'influence de chacun des trois Bouddhas, chacun ayant une qualité différente de ses deux associés. Ils représentent, dans leur aspect le plus bas, les trois aspects du mental, ainsi que je l'ai dit précédemment. Il y a :

La nature instinctuelle qui, en se développant, devient nature mentale et fait la transition avec le caractère automatique, subconscient, tout en possédant certaines de ses qualités parallèles très hautes.

Le mental inférieur concret à un stade très développé, qui assume progressivement la direction, et supplante l'instinct dans la conscience de l'homme. Les Bouddhas d'Activité président à ce que l'on pourrait appeler (pour employer un terme occulte technique) le principe ahamkara, le mental servant les intérêts égoïstes de l'homme et lui permettant ainsi de parvenir à un sens des proportions et à une meilleure estimation des valeurs.

N'oubliez pas que l'égoïsme est un stade de développement, que c'est un stade nécessaire qui apprend à l'humanité le prix de l'intérêt porté à soi-même.

Le mental de la personnalité. Il prend la direction, chez l'homme, et le conduit à prouver la nature du pouvoir, de la réussite et – par-dessus tout – de l'intégration. Cela aussi est une phase nécessaire qui précède le stade de l'éveil.

Ces trois grandes Vies qui sont associées au Seigneur du Monde pourraient être considérées comme constituant les aspects de personnalité, bien que techniquement il n'en soit pas ainsi. (…). Les trois Bouddhas d'Activité sont au Logos planétaire (pour vous donner une autre définition) ce que la Triade spirituelle est à la personnalité consacrée du disciple initié, car tel est le rang spirituel du Logos planétaire ; celui des trois Bouddhas qui entre actuellement en activité est celui qui travaille avec la volonté spirituelle.

Dans le corps du Logos planétaire, l'humanité construit lentement ce qu'elle appelle l'antahkarana ; c'est, en réalité, le fil de liaison entre le centre de la tête de Sanat Kumara et son centre du cœur. Réfléchissez à ces mots. Un mystère y est impliqué, et il est peu de chose que je puisse faire pour le clarifier. Lorsque l'humanité construit ou crée les triangles de lumière et de bonne volonté, elle invoque en réalité une réponse active de la part de deux des Bouddhas d'Activité – Celui qui travaille par l'intermédiaire de l'aspect volonté et Celui qui travaille par l'intermédiaire de l'amour dans l'humanité, appliqué intelligemment. N'oubliez pas que ces trois grands Bouddhas résument l'essence transmuée du système solaire précédent, où l'activité intelligente était le but. Aujourd'hui, cette essence sous-tend toute l'activité de notre système solaire, mais elle a l'amour pour motivation ce qui n'était pas le cas dans la manifestation précédente. Les Bouddhas eux-mêmes forment un Triangle profondément ésotérique.

Les deux types de triangles qui sont créés à l'heure actuelle, par une simple poignée de gens, sont en relation avec ce triangle fondamental. Un troisième type de triangle sera construit à une date beaucoup plus lointaine, mais seulement quand les deux premiers types seront bien établis dans la conscience de l'humanité. L'activité de l'ensemble des trois Bouddhas sera alors impliquée et présente, et une grande intégration planétaire aura lieu. Ceci est symbolisé chez l'homme au moment où les trois centres de la tête (le centre ajna, le centre brahmarandra et le centre alta-major) fonctionnent tous et sont inébranlablement reliés, constituant ainsi un triangle de lumière dans la tête.

Les Bouddhas d'Activité extrairont, des triangles que l'on crée actuellement et de ceux qui seront assemblés plus tard, la qualité essentielle (très rare à présent) qui servira à construire cet aspect de l'antahkarana planétaire.

(source : "Traité sur les Sept Rayons - Les Rayons et les Initiations" d'Alice Bailey, pp.218-220)




La fonction pendant l'initiation des trois Kumaras ou trois Bouddhas d'Activité est intéressante. Ils représentent les trois aspects de l'aspect unique, et sont les élèves de Sanat Kumara. Bien que Leurs fonctions soient multiples et variées, et concernent surtout les forces et énergies de la nature, ainsi que la direction des agents constructeurs, Ils ont un lien vital avec le candidat à l'initiation, puisque chacun d'Eux incarne la force ou énergie de l'un ou l'autre des trois sous-plans supérieurs du plan mental. Ainsi, à la troisième initiation, l'un de ces Kumaras transmet au corps causal de l'initié cette énergie qui détruit la matière du troisième sous-plan et provoque ainsi une partie de la destruction du véhicule. A la quatrième initiation, un autre Bouddha transmet la force du second plan ; à la cinquième initiation, la force du cinquième sous-plan passe de même dans les atomes qui restent du véhicule, causal, produisant la libération finale. Le travail effectué par le second Kumara, avec la force du second sous-plan, est, dans notre système solaire, le plus important par rapport au corps égoïque ; il produit sa dissolution complète, tandis que l'application finale provoquera la disparition des atomes mêmes (qui forment ce corps).

Pendant la cérémonie de l'initiation, lorsque l'initié se tient devant le Seigneur du Monde, ces trois grands Etres forment un triangle à l'intérieur des lignes de force dans lesquelles se tient l'initié. Aux deux premières initiations, dans lesquelles le Bodhisattva assume la fonction de Hiérophante, le Mahachohan, le Manou et un Chohan qui représente temporairement le second département, remplissent un office semblable. Aux deux initiations supérieures, ces trois Kumaras qui sont appelés les "Kumaras Ésotériques" forment un triangle à l'intérieur duquel se tient l'initié lorsqu'il se trouve face au Logos Planétaire.

(source : "Initiation Humaine et Solaire" d'Alice Bailey, p.102-103) Voir aussi 3ème Initiation




Ce sont ces trois Bouddhas qui contribuèrent à ce processus occulte stupéfiant de mise en œuvre du principe mental sur la terre ; par leur méditation créatrice, Ils amenèrent la Terre et la planète Vénus en alignement direct. Cela rendit possible l'avènement des Fils du Mental et la formation du quatrième règne de la nature, l'humanité. Ce sont des incarnations de l'intuition, et Ils gouvernent l'afflux d'énergie intuitionnelle dans le mental des hommes.

(source : "L'Etat de Disciple dans le Nouvel Age II" d'Alice Bailey, p.193


(source : "Encyclopédie de l'Ame")

Voir aussi

Notes et références


Les numéros de pages mentionnés pour cet article de l'Encyclopédie de l'Ame sont les numéros de pages de l'édition française. La transposition en numéros de pages de l'édition anglaise de référence interviendra ultérieurement.


Outils personnels
Création nouvel article