Sanat Kumâra

De Esopedia.

(Redirigé depuis Sanat Kumara)
Pour les articles partageant le même nom, voir la page Kumâra Disambig.png

Sanat Kumâra, du sanskrit. Le plus marquant des sept Kumâras, les Vaidhâtras, dont les premiers sont nommés Sanaka, Sananda, Sanâtana, et Sanat Kumâra, noms qui tous représentent des qualifications importantes de degrés de l'intelligence humaine.

(source : "Glossaire Théosophique" d'Héléna Blavatsky)




Sanat Kumâra, le Seigneur Planétaire de la Terre, travaille avec six autres Kumâras, trois exotériques et trois ésotériques.




Le Logos Planétaire de notre système terrestre, l'un des Sept Esprits devant le trône, s'incarna physiquement et, sous la forme de Sanat Kumara, l'Ancien des Jours et le Seigneur du Monde, descendit sur cette planète physique et est demeuré avec nous depuis lors. En raison de l'extrême pureté de Sa nature et du fait qu'Il est (du point de vue humain) relativement immaculé, et par conséquent incapable de réagir à quoi que ce soit sur le plan physique, Il ne pouvait prendre un corps dense semblable au nôtre et doit donc agir dans Son corps éthérique. Il est le plus grand de tous les Avatars – appelés aussi "Ceux qui viennent" – attendu qu'Il est la réflexion directe de cette grande Entité qui vit, respire et agit à travers toutes les évolutions sur cette planète, tenant toutes choses dans Son aura ou sphère magnétique d'influence. En Lui nous vivons, nous nous mouvons et avons notre être, et aucun de nous ne peut passer au-delà du rayon de Son aura. Il est le Grand Sacrifice, Qui abandonna la gloire des Hauts-lieux, et, pour l'amour des fils des hommes en évolution, Il prit une forme physique et se fit semblable à l'homme. Il est le Veilleur Silencieux de notre planète, quoique à proprement parler le Logos Planétaire Lui-même, sur le plan supérieur de conscience où Il fonctionne soit le véritable Veilleur Silencieux du système planétaire. On pourrait peut-être dire ceci : le Seigneur du Monde, l'Unique Initiateur, occupe la même place par rapport au Logos Planétaire, que la manifestation physique d'un Maître vis-à-vis de la Monade de ce Maître sur le plan monadique. Dans les deux cas, l'état de conscience intermédiaire, celui de l'Ego – ou Moi Supérieur – a été supprimé et ce que nous voyons et connaissons est la manifestation directe (créée par ses propres moyens) du pur esprit. C'est ici que réside le sacrifice. Il faut se rappeler ici que dans le cas de Sanat Kumara, il y a une prodigieuse différence de degré ; Son point dans l'évolution étant aussi en avance sur celui d'un adepte que celui de l'adepte l'est sur celui de l'homme animal.


(source : "Initiation Humaine et Solaire" d'Alice Bailey, p.36)

Outils personnels
Création nouvel article