Astronomos

De Esopedia.

Astronomos, du grec. Le titre donné à l'Initié du Septième Degré lors de sa réception dans les Mystères.

Jadis l'astronomie était synonyme d'astrologie, et la grande Initiation astrologique avait lieu à Thèbes en Égypte, là où les prêtres perfectionnèrent cette science si même ils ne l'inventèrent pas totalement.

Ayant passé par les degrés de Pastophores, de Néocores, de Mélanophores, de Kristophores et de Balahala (le degré de la Chimie des Étoiles) le néophyte recevait l'enseignement des signes mystiques du Zodiaque, en une danse circulaire représentant la course des planètes (la danse de Krishna et des Gopis célébrée encore aujourd'hui dans le Rajpoutana). Ensuite il recevait une croix, le Tau (ou Tat), devenant un Astronomos et un Guérisseur. (Voir Isis Dévoilée, Vol. IV, 25).

L'astronomie et la chimie étaient inséparables dans ces études.

"Hippocrate avait une foi si vivante dans l'influence des étoiles sur les êtres animés et sur leurs maladies, qu'il recommande expressément de ne pas se confier à des médecins ignorant l'astronomie" (Arago).

Malheureusement la clef de la porte finale de l'Astrologie et de l'Astronomie est perdue pour l'astrologue moderne, et sans elle comment peut-il être jamais capable de répondre à la remarque pertinente faite par l'auteur de Mazzaroth qui écrit : "on dit que les gens sont nés sous un signe, tandis qu'ils sont en réalité nés sous un autre, parce que le soleil est maintenant vu parmi différentes étoiles à l'équinoxe" ? Cependant même les quelques vérités qu'il connaît réellement ont amené à sa science des croyants aussi éminents et scientifiques que Sir Isaac Newton, les évêques Jérémy et Hall, l'archevêque Usher, Dryden, Flamstead, Ashmole, John Milton, Steele et une foule de Rosicruciens de renom.

(source : "Glossaire Théosophique" d'Héléna Blavatsky)

Voir aussi

Outils personnels
Création nouvel article