Aethrobacie

De Esopedia.

Æthrobacie ou Aethrobacie, du grec. Littéralement, marcher dans les airs ou y être enlevé sans support visible en action ; la "lévitation".

Elle peut être consciente ou inconsciente ; dans un cas c'est de la magie, dans l'autre, soit une maladie ou un pouvoir qui requiert quelques mots d'explication.

Nous savons que la terre est un corps magnétique ; en fait, comme les savants l'ont découvert et comme Paracelse l'affirmait il y a trois cents ans, c'est un immense aimant. Elle est chargée d'une forme d'électricité – disons positive – qu'elle émet constamment par action spontanée, dans son intérieur ou centre de mouvement. Les corps humains, tout comme toutes les autres formes de matière, sont chargés de la forme opposée d'électricité – la négative. C'est-à-dire que les corps organiques ou inorganiques, s'ils sont laissés à eux-mêmes, se chargeront constamment et involontairement de la forme d'électricité opposée à celle de la terre et l'émettront. "Sans l'attraction de la terre vous n'auriez aucun poids", dit le Prof. Stewart, "et si la terre pesait le double l'attraction serait doublée". Comment donc peut-on se débarrasser de cette attraction ? Selon la loi électrique mentionnée plus haut, il existe une attraction entre notre planète et les organismes qui sont dessus, qui les maintient à la surface du globe. Mais la loi de gravitation a été, à de nombreuses reprises, contrecarrée par la lévitation de personnes et d'objets inanimés. Comment l'expliquer ? La condition de nos systèmes physiques, disent les philosophes théurgistes, dépend largement de l'action de la volonté. Si elle est bien conduite, elle peut produire des "miracles", parmi lesquels un changement de cette polarité électrique de négative à positive les relations de l'homme avec l'aimant terrestre deviendraient répulsives, et pour lui la "gravité" cesserait d'exister. Il serait alors aussi naturel pour lui de foncer dans les airs jusqu'à ce que la force de répulsion ait été épuisée, que ce l'était auparavant de rester sur le sol. L'altitude de cette lévitation dépendrait donc de son aptitude plus ou moins grande à charger son corps d'électricité positive. Une fois obtenu ce contrôle des forces physiques, modifier sa légèreté ou son poids serait aussi facile que respirer (voir Isis Dévoilée, Vol. I, 28-29).

(source : "Glossaire Théosophique" d'Héléna Blavatsky)

Outils personnels
Création nouvel article