Ibn Gebirol

De Esopedia.

Ibn Gebirol, Salomon Ben Yehudah. En littérature, appelé Avicebron. Israélite de naissance, philosophe, poète et cabaliste, écrivain prolifique et mystique, il naquit au XIème siècle à Malaga (1021), reçut son éducation à Saragosse, et mourut à Valence en 1070, assassiné par un musulman. Ses coréligionnaires l'appelaient Salomon-le-Sephardi, ou l'Espagnol, et les Arabes, Abu, Ayyub Suleiman ben ya'hya Ibn Dgebirol, tandis que les scolastiques le nommaient Avicebron (voir Qabbalah de Myer). Ibn Gebirol fut certainement un des plus grands philosophes et érudits de son temps. Il écrivit beaucoup en arabe et la plupart de ses manuscrits ont été préservés. Il semble que son plus grand ouvrage ait été Me-qôr Hayyîm, c'est-à-dire, la Fontaine de Vie, "un des plus anciens exposés secrets de la cabale spéculative", comme nous le fait savoir son biographe (voir "Fons Vitæ").

(source : "Glossaire Théosophique" d'Héléna Blavatsky)




Ibn Gebirol (rabbin). Fameux rabbin hébreu, auteur de l'hymne Kether Malcuth, ou le Diadème Royal, qui parut vers 1050. C'est un beau poème qui incorpore les doctrines cosmiques d'Aristote, et maintenant il constitue même une partie du service spécial juif du soir précédant le grand jour annuel d'Expiation (Voir Ginsburg et Sachs dans Religious Poetry of the Spanish Jews). On connaît aussi cet auteur sous le nom d'Avicebron. (w.w.w.)

(source : "Glossaire Théosophique" d'Héléna Blavatsky)

Voir aussi

Outils personnels
Création nouvel article