Atmâ

De Esopedia.

Pour les articles partageant le même nom, voir la page Atmâ (homonymie) Disambig.png

Atmâ ou Atman, du sanskrit. L'Esprit Universel, la Monade divine, le 7ème Principe ainsi appelé dans la constitution septénaire de l'homme. L'Âme Suprême.

(source : "Glossaire Théosophique" d'Héléna Blavatsky)




Atmâ. L'Esprit universel ; la Monade divine ; le septième Principe, ainsi appelé dans la septuple constitution de l'homme. (Voir le diagramme de l'introduction.)

(source : "Initiation Humaine et Solaire" d'Alice Bailey)




Atmâ signifie le soi, ou Ego ou centre individuel de conscience autour duquel toutes les expériences dans leur dualité subjective-objective se rassemblent et s'organisent. C'est en quelque sorte le foyer d'où émergent les rayons de lumière qui illuminent les eaux cosmiques et dans lequel convergent les rayons renvoyés par ces eaux. Dans les ouvrages Théosophiques on l'appelle l'individualité soi-consciente ou Manas Supérieur. De ce point de vue il apparaît que le Mental Supérieur est le principe le plus important le pivot central de la constitution humaine, l'âme vraie. C'est le fil que devrait saisir celui qui désire connaître la vérité et s'élever au-dessus de l'existence conditionnée. A cela on peut objecter qu'Atmâ représente le septième principe du septénaire Théosophique et que Manas est bien plus bas dans l'échelle. A cela la réponse est simple le septième principe est le stade ultime qui puisse être atteint par le soi après qu’il ait traversé l'océan de l'existence conditionnée ou samsara.

(source : Some thoughts on the Gita, p.26)


(source : "Encyclopédie de l'Ame")

Voir aussi

Notes et références


Les numéros de pages mentionnés pour cet article de l'Encyclopédie de l'Ame sont les numéros de pages de l'édition française. La transposition en numéros de pages de l'édition anglaise de référence interviendra ultérieurement.


Outils personnels
Création nouvel article