Arbre de Vie (général)

De Esopedia.

Pour les articles partageant le même nom, voir la page Arbre de vie Disambig.png

Arbres de vie. Depuis la plus haute antiquité, les arbres furent rattachés aux dieux et aux forces mystiques de la nature. Toutes les nations avaient chacune son arbre sacré, avec ses caractéristiques et attributs particuliers fondés sur des propriétés naturelles et aussi occultes occasionnellement, comme cela est présenté dans les enseignements ésotériques.

Ainsi le pippâl ou l'Aśvattha de l'Inde, la demeure des Pitris (en fait des élémentals) d'un rang inférieur, devint l'Arbre BO ou le ficus religiosa des Bouddhistes du monde entier, depuis que Gautama Bouddha atteignit la connaissance suprême et le Nirvâna sous un arbre semblable. Le frêne, Ygdrasil, est l'arbre mondain des Hommes du Nord ou Scandinaves. Le banyan est le symbole de l'esprit et de la matière ; il descend jusqu'à terre, enfonce ses racines, et ensuite s'élance à nouveau vers le ciel. Le palaśa à la feuille triple est un symbole pour la triple essence de l'Univers – Esprit, Ame, Matière. Le cyprès sombre fut l'arbre mondain du Mexique, et il est maintenant, chez les Chrétiens et les Musulmans, l'emblème de la mort, de la paix et du repos. En Egypte, le sapin était regardé comme sacré, et son strobile (pomme de pin) était porté religieusement en processions, bien que maintenant il ait presque disparu de la terre des momies ; il en était de même pour le sycomore, le tamaris, le palmier et la vigne. Le sycomore était l'Arbre de Vie en Egypte, et également en Assyrie. C'est à Héliopolis qu'il était consacré à Hathor ; et maintenant, au même endroit, il est consacré à la Vierge Marie. Son jus était précieux en vertu de ses pouvoirs occultes, comme le Soma l'est chez les Brâhmanes, et l'Haoma chez les Parsis. "Le fruit et le jus de l'Arbre de vie dispensent l'immortalité". On pourrait écrire un gros volume sur ces arbres sacrés de l'Antiquité – la vénération pour certains d'entre eux s'étant maintenue jusqu'à nos jours – sans en épuiser le sujet.

(source : "Glossaire Théosophique" d'Héléna Blavatsky)

Outils personnels
Création nouvel article