Arbor Moralis

De Esopedia.

Arbor Moralis.


L'arbre des vices et des vertus, Arbor moralis, par Raymond Lulle, Arbor scientiae, Lyon [J. Pillehotte], 1515, en réalité 1635 (contrefaçon d'une édition du XVIe siècle). Gravure, BnF, Département des Imprimés, R. 7892; Paris

L'arbor moralis (ci-contre), souvent utilisé pour représenter l'arbre des sciences de Lulle, en est en réalité un des arbres secondaires, correspondant à l'éthique, un des grands domaines de la Connaissance pour l'auteur. Il existe donc d'autres arbres secondaires comme par exemple un arbor vegetalis pour la science des plantes, leur usage médical, mais aussi un arbor marialis pour la théologie mariale, et ainsi de suite.


Voir aussi

Outils personnels
Création nouvel article