A

De Esopedia.

Le Grand Dictionnaire Universel, Pierre Larousse, 1865

A. La première lettre de tous les alphabets du monde à l'exception d'un petit nombre, tels, par exemple, le mongol, le japonais, le tibétain, l'éthiopien, etc... C'est une lettre d'un grand pouvoir mystique et d'une grande "vertu magique" pour ceux qui l'ont adoptée et pour lesquels la valeur numérique est un. C'est l'aleph des Hébreux symbolisé par le Boeuf ou le Taureau, l'alpha des Grecs, le un et le premier, l'az des Slavons, signifiant le pronom "je" (en référence au "je suis ce que je suis"). Même en astrologie, le Taureau (le boeuf ou taureau ou l'aleph) est le premier des signes zodiacaux, sa couleur étant blanche ou jaune. L'aleph sacré acquiert une sainteté encore plus marquée pour les Cabalistes chrétiens quand ils apprennent que cette lettre typifie la Trinité dans l'Unité, parce qu'elle est formée de deux yods, l'un à l'endroit, l'autre renversé avec une barre oblique ou nexus, de cette sorte – Ν.Kenneth R.H. Mackenzie dit que la "croix de St. André s'y rattache occultement". Le nom divin, le premier dans la série correspondant à aleph, est AêHêIêH ou Ahih, quand il est sans voyelles, et ceci est une racine sanskrite.

(source : "Glossaire Théosophique" d'Héléna Blavatsky)

Récupérée de « http://esopedia.urobore.net/A »
Outils personnels
Création nouvel article