Alice Bailey : Différence entre versions

De Esopedia
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 12 : Ligne 12 :
 
L'expérience fut le début de la formidable diffusion d'un enseignement [[occulte]] extrêmement abouti. Pourtant, la Société Théosophique avait déjà entamé sa période de déclin. Alors que les premiers chapitres de ''Initiation humaine et solaire'' sont publiés dans la revue officielle de la S.T., cette publication s'interrompt brusquement, du fait de la jalousie et du conservatisme de quelques membres influents. Ainsi, par l'intermédiaire de "L'Association Théosophique" (née en marge de la Société Théosophique dans une scission), elle fonde avec Foster Bailey la Fondation Lucis Trust puis l'Ecole Arcane en son sein, quelques années plus tard, pour former des [[disciples]] aux enseignements du Maître Tibétain.
 
L'expérience fut le début de la formidable diffusion d'un enseignement [[occulte]] extrêmement abouti. Pourtant, la Société Théosophique avait déjà entamé sa période de déclin. Alors que les premiers chapitres de ''Initiation humaine et solaire'' sont publiés dans la revue officielle de la S.T., cette publication s'interrompt brusquement, du fait de la jalousie et du conservatisme de quelques membres influents. Ainsi, par l'intermédiaire de "L'Association Théosophique" (née en marge de la Société Théosophique dans une scission), elle fonde avec Foster Bailey la Fondation Lucis Trust puis l'Ecole Arcane en son sein, quelques années plus tard, pour former des [[disciples]] aux enseignements du Maître Tibétain.
  
Entre 1920 et 1945, elle publiera plus d'une vingtaine d'ouvrages dictés pour la grosse majorité par le Maître Tibétain. Véritable mine spirituelle pour le chercheur occultiste, enseignement établi avec pureté et clarté, l'ensemble des ouvrages constitue un corpus spiritualiste [[occulte]]. Parmi les ouvrages, on pourra noter le ''[[Traité sur le Feu Cosmique]]'', le ''[[Traité sur les Sept Rayons]]'', le ''[[Traité sur la Magie Blanche]]'' ou bien encore ''[[Initiation Humaine et Solaire]]'', qui sont les ouvrages majeurs de cet enseignement. Le plus occulte et le plus riche consiste sans nul doute en ''Traité sur le Feu Cosmique'' qui constitue véritablement une nouvelle désoccultation des [[Stances de Dzyan]] et de la [[Doctrine Secrète]] de Mme Blavatsky. En tant que [[Clef]] Psychologique de la ''Doctrine Secrète'', le ''Traité sur le Feu Cosmique'' constitue (entouré des ouvrages de compléments que nous avons cités) ce qu'on pourrait appeler la Seconde Pierre de l'enseignement ésotérique et spirituel pour le [[Nouvel Age]].  
+
Entre 1920 et 1945, elle publiera plus d'une vingtaine d'ouvrages dictés pour la grosse majorité par le Maître Tibétain. Véritable mine spirituelle pour le chercheur occultiste, enseignement établi avec pureté et clarté, l'ensemble des ouvrages constitue un corpus spiritualiste [[occulte]]. Parmi les ouvrages, on pourra noter le ''[[Traité sur le Feu Cosmique]]'', le ''[[Traité sur les Sept Rayons]]'', le ''[[Traité sur la Magie Blanche]]'' ou bien encore ''[[Initiation Humaine et Solaire]]'', qui sont les ouvrages majeurs de cet enseignement. Le plus occulte et le plus riche consiste sans nul doute en ''Traité sur le Feu Cosmique'' qui constitue véritablement une nouvelle désoccultation des [[Stances de Dzyan]] et de [[La Doctrine Secrète]] de Mme Blavatsky. En tant que [[Clef]] Psychologique de ''La Doctrine Secrète'', le ''Traité sur le Feu Cosmique'' constitue (entouré des ouvrages de compléments que nous avons cités) ce qu'on pourrait appeler la Seconde Pierre de l'enseignement ésotérique et spirituel pour le [[Nouvel Age]].  
  
 
Ses 26 ouvrages ont popularisé des notions telle que la venue du [[New Age|Nouvel Age]] et l'avènement du "Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde", au travers de "triangles ésotériques" - réunions d'individus par groupes de trois, supposés travailler en réseau avec leurs énergies pour l'aide spirituelle à l'Humanité - qu'Alice Bailey a commencé à organiser en 1937. Ces triangles se fondent sur un [[mantra]], connu sous le nom de [[Grande Invocation]], utilisé par des milliers de groupes ésotériques au travers le monde encore aujourd'hui. De nos jours, l'enseignement d'Alice Bailey continue d'être diffusé et étudié au travers de l'École Arcane et de sa maison d'édition le [[Lucis Trust]].  
 
Ses 26 ouvrages ont popularisé des notions telle que la venue du [[New Age|Nouvel Age]] et l'avènement du "Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde", au travers de "triangles ésotériques" - réunions d'individus par groupes de trois, supposés travailler en réseau avec leurs énergies pour l'aide spirituelle à l'Humanité - qu'Alice Bailey a commencé à organiser en 1937. Ces triangles se fondent sur un [[mantra]], connu sous le nom de [[Grande Invocation]], utilisé par des milliers de groupes ésotériques au travers le monde encore aujourd'hui. De nos jours, l'enseignement d'Alice Bailey continue d'être diffusé et étudié au travers de l'École Arcane et de sa maison d'édition le [[Lucis Trust]].  

Version du 4 mai 2008 à 16:50

Alice Ann Bailey, dite Alice Bailey ou A.A.B., était une écrivaine britannique. Née le 16 juin 1880 à Manchester sous le nom d'Alice LaTrobe Bateman, elle fut mariée à Foster Bailey. Elle est décédée le 15 décembre 1949.

Alice A. Bailey
Photographiée ici dans les années 1930.

Reconnue comme une des personnalités fondatrices du mouvement New Age, Alice Bailey a écrit une vingtaine d'ouvrages ésotériques, ainsi que des articles pour le Lucis Trust, revue éditée par l'École Arcane, institut spiritualiste qu'elle fonda en 1923.

Esquisse biographique

Dans son dernier ouvrage publié à titre posthume, Autobiographie Inachevée, Alice Bailey relate son aventure littéraire et initiatique. Après avoir été chrétienne évangélique et adepte de la Société Théosophique, Alice Bailey fonde l'École Arcane en 1923. Alice Bailey affirme que la plupart des ouvrages qu'elle a écrits lui ont été dictés par télépathie par un "Maître de Sagesse" : le Tibétain, appelé aussi Djwal Khul, ou "DK".

A côté de Mme Blavatsky, et de la force incroyable qui la caractérisait, Mme Alice Ann Bailey fait figure de petite femme frêle et fragile. A l'esprit aventureux étonnant de Mme Blavatsky, elle substitue des déboires sociaux et une vie d'abord difficile. Avant de rencontrer son mari Foster Bailey (qui l'aida à fonder le Lucis Trust en 1922), elle connut la vie d'une femme battue avant de divorcer. Luttant dans la misère sociale, n'hésitant pas à devenir ouvrière dans une usine de boîte de sardines, afin de nourrir ses deux filles, tout en confiant se laisser aller régulièrement aux sanglots dans les nombreux moments difficiles, elle semble incarner avant l'heure cette génération de femmes autonomes qui allait annoncer le grand mouvement de libération féminine du 20ème siècle.

Elle rejoint la Société Théosophique entre 1917 et 1918 et rencontre Foster Bailey, son futur mari, en 1919, qui devient d'ailleurs secrétaire national de la S.T. la même année. A la fin de cette même année charnière, un évènement majeur se réalisera : alors qu'elle se trouve seule sur une colline, le Maître Tibétain entre en contact télépathique avec elle. Il lui demande si elle serait d'accord pour écrire certains ouvrages du fait de ses dons pour la télépathie supérieure. Elle refuse d'abord avec véhémence ; il lui donne trois semaines pour réfléchir. A ce terme, il lui redemande à nouveau ; et elle refuse. Il lui donne deux semaines supplémentaires. Elle accepte alors de faire un essai limité et reçoit les premiers chapitres d' Initiation humaine et solaire. Puis elle refuse de continuer et ne se ravise qu'après avoir contacté le Maître Khout Houmi, dont elle se sait être le disciple. Pour la petite histoire, en effet, lorsqu'elle s'était rendu pour la première fois dans un centre de la Société Théosophique, elle avait reconnu dans un portrait du Maître Khout Houmi le visage d'un étranger hindou qui était venu lui rendre visite alors qu'elle n'avait que 15 ans.

L'expérience fut le début de la formidable diffusion d'un enseignement occulte extrêmement abouti. Pourtant, la Société Théosophique avait déjà entamé sa période de déclin. Alors que les premiers chapitres de Initiation humaine et solaire sont publiés dans la revue officielle de la S.T., cette publication s'interrompt brusquement, du fait de la jalousie et du conservatisme de quelques membres influents. Ainsi, par l'intermédiaire de "L'Association Théosophique" (née en marge de la Société Théosophique dans une scission), elle fonde avec Foster Bailey la Fondation Lucis Trust puis l'Ecole Arcane en son sein, quelques années plus tard, pour former des disciples aux enseignements du Maître Tibétain.

Entre 1920 et 1945, elle publiera plus d'une vingtaine d'ouvrages dictés pour la grosse majorité par le Maître Tibétain. Véritable mine spirituelle pour le chercheur occultiste, enseignement établi avec pureté et clarté, l'ensemble des ouvrages constitue un corpus spiritualiste occulte. Parmi les ouvrages, on pourra noter le Traité sur le Feu Cosmique, le Traité sur les Sept Rayons, le Traité sur la Magie Blanche ou bien encore Initiation Humaine et Solaire, qui sont les ouvrages majeurs de cet enseignement. Le plus occulte et le plus riche consiste sans nul doute en Traité sur le Feu Cosmique qui constitue véritablement une nouvelle désoccultation des Stances de Dzyan et de La Doctrine Secrète de Mme Blavatsky. En tant que Clef Psychologique de La Doctrine Secrète, le Traité sur le Feu Cosmique constitue (entouré des ouvrages de compléments que nous avons cités) ce qu'on pourrait appeler la Seconde Pierre de l'enseignement ésotérique et spirituel pour le Nouvel Age.

Ses 26 ouvrages ont popularisé des notions telle que la venue du Nouvel Age et l'avènement du "Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde", au travers de "triangles ésotériques" - réunions d'individus par groupes de trois, supposés travailler en réseau avec leurs énergies pour l'aide spirituelle à l'Humanité - qu'Alice Bailey a commencé à organiser en 1937. Ces triangles se fondent sur un mantra, connu sous le nom de Grande Invocation, utilisé par des milliers de groupes ésotériques au travers le monde encore aujourd'hui. De nos jours, l'enseignement d'Alice Bailey continue d'être diffusé et étudié au travers de l'École Arcane et de sa maison d'édition le Lucis Trust.

Les enseignements contenus dans ses ouvrages sont écrits dans un style très simple alors que les développements et sujets apparaissent très abscons. Il s'agit de textes parlant de science occulte, d'astrologie dite ésotérique, de magie blanche, de méditation et d' occultisme général.

Œuvre littéraire

Titres attribués au Maître Tibétain, Djwal Kuhl

Traité sur les Sept Rayons :

Titres propres à Alice Bailey

  • Réfléchissez-y (compilation posthume d'extraits de ses œuvres)
  • Une compilation sur la sexualité (compilation posthume d'extraits de ses œuvres)

Un titre de Foster Bailey : "L'Esprit de la Maçonnerie"

  • Egalement publié par le Lucis Trust, maison d'édition de l'Ecole Arcane, les listes des ouvrages d'Alice Bailey sont accompagnés, comme faisant partie de l'enseignement, d'un ouvrage écrit par son époux Foster Bailey, et traitant de : L'Esprit de la Maçonnerie, ainsi qu'en atteste le titre.

(source : Wikipédia, article Alice Bailey, rédigé en partie par Urobore)

Voir aussi