Alice Bailey : Différence entre versions

De Esopedia
Aller à : navigation, rechercher
(Un titre de Foster Bailey : "L'Esprit de la Maçonnerie")
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
'''Alice Ann Bailey''', dite '''Alice Bailey''' ou '''A.A.B.''', était une écrivaine britannique. Née le [[16 juin]] [[1880]] à Manchester sous le nom d'''Alice LaTrobe Bateman'', elle fut mariée à [[Foster Bailey]]. Elle est décédée le [[15 décembre]] [[1949]].  
 
'''Alice Ann Bailey''', dite '''Alice Bailey''' ou '''A.A.B.''', était une écrivaine britannique. Née le [[16 juin]] [[1880]] à Manchester sous le nom d'''Alice LaTrobe Bateman'', elle fut mariée à [[Foster Bailey]]. Elle est décédée le [[15 décembre]] [[1949]].  
 
[[Image:Alice Bailey.jpg|thumb|150px|right|'''Alice A. Bailey''' <br> <small>Photographiée ici dans les années 1930</small>.]]
 
[[Image:Alice Bailey.jpg|thumb|150px|right|'''Alice A. Bailey''' <br> <small>Photographiée ici dans les années 1930</small>.]]
Reconnue comme une des personnalités fondatrices du mouvement [[New Age]], Alice Bailey a écrit une vingtaine d'ouvrages ésotériques, ainsi que des articles pour le [[Lucis Trust]], revue éditée par l'[[Ecole Arcane]], institut spiritualiste qu'elle fonda en 1923.  
+
Reconnue comme une des personnalités fondatrices du mouvement [[New Age]], Alice Bailey a écrit une vingtaine d'ouvrages ésotériques, ainsi que des articles pour le [[Lucis Trust]], revue éditée par l'[[École Arcane]], institut spiritualiste qu'elle fonda en 1923.  
  
 
==Esquisse biographique==
 
==Esquisse biographique==

Version du 30 décembre 2006 à 23:14

Alice Ann Bailey, dite Alice Bailey ou A.A.B., était une écrivaine britannique. Née le 16 juin 1880 à Manchester sous le nom d'Alice LaTrobe Bateman, elle fut mariée à Foster Bailey. Elle est décédée le 15 décembre 1949.

Alice A. Bailey
Photographiée ici dans les années 1930.

Reconnue comme une des personnalités fondatrices du mouvement New Age, Alice Bailey a écrit une vingtaine d'ouvrages ésotériques, ainsi que des articles pour le Lucis Trust, revue éditée par l'École Arcane, institut spiritualiste qu'elle fonda en 1923.

Esquisse biographique

Dans son dernier ouvrage publié à titre posthume, Autobiographie Inachevée, Alice Bailey relate son aventure littéraire et initiatique. Après avoir été chrétienne évangélique et adepte de la Société Théosophique, Alice Bailey fonde l'École Arcane en 1923. Alice Bailey affirme que la plupart des ouvrages qu'elle a écrits lui ont été dictés par télépathie par un "Maître de Sagesse" : le Tibétain, appelé aussi Djwal Khul, ou "DK".

Le thème de ses ouvrages consiste en un enseignement ésotérique autonome, se proposant d'être un complément plus détaillé et structuré de l'étude des Stances de Dzyan, ouvrage sacré hindou analysé auparavant par la théosophe Mme Blavatsky dans son œuvre majeure La Doctrine Secrète. Ses 26 ouvrages ont popularisé des notions telle que la venue du Nouvel Age et l'avènement du "Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde", au travers de "triangles ésotériques" - réunions d'individus par groupes de trois, supposés travailler en réseau avec leurs énergies pour l'aide spirituelle à l'Humanité - qu'Alice Bailey a commencé à organiser en 1937. Ces triangles se fondent sur un mantra (le terme exact est "mantram"), connu sous le nom de Grande Invocation, utilisé par des milliers de groupes ésotériques au travers le monde encore aujourd'hui. De nos jours, l'enseignement d'Alice Bailey continue d'être diffusé et étudié au travers de l'École Arcane et de sa maison d'édition le Lucis Trust.

Les enseignements contenus dans ses ouvrages sont écrits dans un style très simple alors que les développements et sujets apparaissent très abscons. Il s'agit de textes parlant de science occulte, d'astrologie dite ésotérique, de magie blanche, de méditation et d' occultisme général. Il a été dit, par certains commentateurs, que les ouvrages d'Alice Bailey seraient davantage inspirants qu'apportant simplement des informations, comme si les œuvres elles-mêmes étaient des artefacts occultes qui auraient un effet émancipateur sur ceux qui en feraient la lecture.

Œuvre littéraire

Titres attribués au Maître Tibétain, Djwalh Kuhl

  • 01 - Initiation humaine et solaire (186 pages) (1922)
  • 02 - Lettres sur la Méditation Occulte (360 pages) (1922)
  • 03 - Traité sur le Feu Cosmique (1084 pages) (1925)
  • 04 - Traité sur la Magie Blanche (479 pages) (1934)
  • 05 - L'État de Disciple dans le Nouvel Age, vol. I (895 pages) (1944)
  • 06 - L'État de Disciple dans le Nouvel Age, vol. Il (726 pages) (1945)
  • 07 - Les problèmes de l'Humanité (194 pages) (1947)
  • 08 - Le Retour du Christ (154 pages) (1948)
  • 09 - La Destinée des Nations (142 pages) (1949)
  • 10 - Le Mirage, Problème Mondial (190 pages) (1950)
  • 11 - La Télépathie et le Corps Éthérique (199 pages) (1950)
  • 12 - Education dans le Nouvel Age (130 pages) (1954)
  • 13 - Extériorisation de la Hiérarchie (627 pages) (1957)

Traité sur les Sept Rayons :

  • 14 - Vol. I - Psychologie Esotérique I (420 pages) (1936)
  • 15 - Vol. II - Psychologie Esotérique II (692 pages) (1942)
  • 16 - Vol. III - Astrologie Esotérique (609 pages) (1951)
  • 17 - Vol. IV - Guérison Esotérique (557 pages) (1953)
  • 18 - Vol. V - Les Rayons et les Initiations (621 pages) (1960)

Titres propres à Alice Bailey

  • La Conscience de l'Atome (1922)
  • La Lumière de l'Ame (1927) (Les Yoga Sutras de Patanjali, paraphrasés par le Tibétain et commentés par Alice Bailey)
  • L'Ame et son Mécanisme (1930)
  • De l'intellect à l'Intuition (1932)
  • De Bethléem au Calvaire (1937)
  • Les Travaux d'Hercule (1974) (textes descriptifs des travaux paraphrasés par le Tibétain et commentés par Alice Bailey)
  • Autobiographie Inachevée (1951)
  • Réfléchissez-y (compilation posthume d'extraits de ses œuvres)
  • Une compilation sur la sexualité (compilation posthume d'extraits de ses œuvres)

Un titre de Foster Bailey : "L'Esprit de la Maçonnerie"

  • Egalement publié par le Lucis Trust, maison d'édition de l'Ecole Arcane, les listes des ouvrages d'Alice Bailey sont accompagnés, comme faisant partie de l'enseignement, d'un ouvrage écrit par son époux Foster Bailey, et traitant de : (L'Esprit de la Maçonnerie), ainsi qu'en atteste le titre.

(source : Wikipédia, article Alice Bailey, rédigé en partie par Urobore)

Voir aussi